basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out


Partir en randonnée hivernale bien équipé

Votre cœur bat la chamade lorsque vous apercevez des sentiers forestiers enneigés sous les rayons de soleil d’un petit matin brumeux ? Et votre sommeil est habité de longues randonnées cyclistes lorsque vous êtes resté enfermé trop longtemps à votre goût ? Vous faites sans doute partie de ces intrépides fans de la petite reine qui adorent parcourir les chemins en hiver. Avec ces conseils de notre expert cyclisme Yves Tessens, vous survivrez même aux trajets les plus frisquets !

 

Ne vous emmitouflez pas trop

Vous êtes adepte du VTT, du vélo de course ou du vélo de ville ? Il faut le savoir pour vous habiller en conséquence sur votre deux-roues. Sur terrain ouvert, le vent peut en effet donner sa pleine puissance et vous vous refroidirez beaucoup plus vite que si vous pratiquez le cyclocross dans un bois.

Idéalement, il faut avoir un peu froid au départ de votre randonnée à vélo, parce que votre corps se réchauffera rapidement et vous fera transpirer. Si vous êtes habillé trop chaudement, la transpiration ne pourra pas s’évacuer assez vite, ce qui aura pour effet de refroidir votre corps. Un sous-vêtement thermique et une bonne veste en polaire feront déjà l’affaire. Et, par temps très froid ou humide, vous pouvez emporter une troisième couche sous la forme d’une petite veste légère pliable, étanche au vent et/ou à l’eau.

Utilisez les bons accessoires

  • Mains : cherchez une paire de gants assez chauds, mais pas trop épais. Pour pouvoir freiner et changer les vitesses en souplesse, il importe que vous ne perdiez pas la sensation du guidon.
  • Pieds : choisissez soit de bonnes chaussures d’hiver entièrement étanches au vent et à l’eau, soit des chaussures cyclistes ordinaires avec une paire de chaussettes chaudes et un couvre-chaussures contre la pluie. Choisissez toujours la bonne pointure pour que vos pieds ne soient pas à l’étroit !
  • Tête : portez toujours un bonnet mince spécial sous le casque pour éviter que toute votre chaleur corporelle ne s’échappe par le haut.
  • Cou et nuque : un Buff est idéal pour éviter la création d’un pont de froid entre la tête et le corps. Si vous adoptez la bonne position sur le vélo, un col ouvert n’est souvent pas satisfaisant.

Préparez votre vélo à l’hiver

  • En hiver, les routes sont plus sales et poussiéreuses. Il est donc conseillé de contrôler votre chaîne avant chaque trajet. Nettoyez votre deux-roues plus fréquemment et ensuite lubrifiez-le bien avec de l’huile de chaîne.
  • En hiver, et en particulier sur les VTT, les plaquettes de frein s’usent plus rapidement. Remplacez-les donc à temps, afin de ne pas rencontrer de problèmes en route.
  • Si vous rangez votre vélo dans une cabane de jardin ou un garage, l’humidité présente dans et sur les câbles peut geler. Placez donc votre vélo de préférence dans un endroit chauffé en hiver.
  • En hiver, choisissez des pneus au profil plus grossier, pour avoir plus d’adhérence sur sol humide. Des pneus renforcés crèvent également moins rapidement.
  • Nettoyez toujours votre vélo en profondeur et le plus vite possible après chaque sortie, surtout s’il y a du sel sur les routes. Ce sel peut en effet mordre le vernis et les différentes pièces détachées de votre vélo. Attention : n’utilisez jamais un nettoyeur à haute pression ! Il enlève en effet toute la graisse et l’huile nécessaire au bon fonctionnement des pièces rotatives.
  • En hiver, il fait très vite sombre le soir, contrôlez donc bien votre éclairage avant le départ.
  • Pour bien vous protéger contre la saleté projetée par les roues, vous pouvez toujours équiper votre VTT ou vélo de course de garde-boues qui se démontent rapidement.