basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Sonner l’alarme en montagne

Éboulements ou chute : une randonnée en montagne n'est jamais sans risques. Alors avant de partir, préparez-vous bien et veillez à connaître les principaux signaux de secours sur le bout des doigts. Ils pourraient bien vous sauver la vie un jour.

Au secours !

Imaginez que vous vous retrouviez perdu ou – pire encore – blessé en haute montagne. Sans réseau ni même smartphone. Restez calme, inspirez profondément et suivez ces instructions...

 

  • Le gardien du parc ou le responsable du campement sont-ils au courant de vos projets de randonnée ? Si oui, il est fort probable que l’on se mette rapidement à votre recherche si vous ne revenez pas à l'heure convenue.
  • Ne tournez pas en rond inutilement et restez au même endroit : vous éviterez ainsi de gaspiller vos forces.
  • Dessinez un S.O.S. aussi grand que possible à l’aide de pierres, de bâtons ou de vêtements colorés afin d’attirer l’attention des hélicoptères qui survolent le coin. Astuce : le bleu vif étant quasi inexistant dans la nature, cette couleur est particulièrement efficace.
  • Adoptez ensuite la position HELP : jambes écartées et bras en l’air.
  • Faites du bruit : soufflez dans un sifflet de secours (ou dans la cupule d’un gland) ou frappez votre poêle à l'aide d'une pierre. Le signal de détresse international compte 6 signaux par minute, suivis d’une minute de pause. Vous pouvez également siffler un S.O.S. : ... --- ...
  • Pensez aussi à attirer l’attention à l’aide de votre lampe de poche, du flash de votre appareil photo ou d’un miroir. Visez le soleil et faites basculer le miroir en direction de l’avion ou de l’hélicoptère.
  • Un feu se remarque aussi très facilement : la colonne de fumée est visible en journée, les flammes la nuit. Trois feux de camp en ligne droite ou en triangle indiquent une situation de détresse. Utilisez des branches vertes afin de produire un maximum de fumée.
  • Les fusées de détresse peuvent également s’avérer utiles pour envoyer un signal de détresse à un avion ou un hélicoptère.

Check-list

Mieux vaut prévenir que guérir. Fourrez ces quelques accessoires dans votre sac à dos et gardez une longueur d’avance sur les éventuels problèmes.

  • une carte d’État-Major détaillée et une boussole ou un GPS
  • une trousse de secours comprenant une couverture de survie contre l’hypothermie
  • un GSM chargé
  • des vêtements de pluie, un pull bien chaud, un bonnet et des gants. Astuce : emportez ces accessoires même si les prévisions météo sont bonnes, car en montagne, le temps est très capricieux. 
  • de la crème solaire et des lunettes de soleil
  • des réserves de nourriture en suffisance et au moins un litre d’eau
  • un sifflet de secours
  • un appareil de recherche de victimes d'avalanche
  • une pelle à neige (lors de trekkings d'hiver)