basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Comment survivre à la Dodentocht


Comment survivre à la Dodentocht

Le 12 août 2016, les randonneurs passionnés ont leur rendez-vous annuel avec la Dodentocht (ou Marche de la Mort). Marcher cent kilomètres en moins de 24 heures… Ce n’est pas du tout cuit. Pour A.S.Magazine, nous avons accompagné Hilde Vercaempt, qui signe cette année sa 15e participation à cette randonnée légendaire. Grâce aux conseils issus de sa riche expérience, vous pourrez marcher sans problème sur ses traces !

1. Prenez un jour de congé

Aller travailler le jour du départ n’est pas une bonne idée. La meilleure façon de passer cette journée ? Restez loin du travail, sans toutefois vous affaler durant toute la journée sur votre canapé. Une petite balade à pied ou à vélo ne peut certainement pas faire de mal, cependant ménagez-vous.

2. Prenez soin de vos pieds

Assurez-vous d’avoir suffisamment de longues distances dans les jambes. Et optez pour des chaussures confortables, bien « rodées » et offrant suffisamment d’appui. N’oubliez pas non plus d’enfiler les bonnes chaussettes : vous éviterez ainsi tout risque de frottement, de surchauffe ou d’humidité.

3. Pensez à votre tenue vestimentaire

Optez pour une tenue souple, qui ne serre pas et qui sèche rapidement. Utilisez le système des 3 couches : si vous avez trop chaud pendant la journée, vous pouvez enlever votre pull et le nouer à votre taille. Des gants s’avèrent utiles si la nuit est un peu fraîche et une veste imperméable est un accessoire indispensable par temps de pluie.

4. Mangez et buvez régulièrement

Votre corps a besoin de beaucoup d’énergie pour parcourir une si longue distance. Acceptez tous les snacks et boissons qui vous sont proposés sur le parcours. Sachez que si vous optez pour le repas chaud à mi-chemin, vous éprouverez ensuite beaucoup plus de difficultés à reprendre la course.

5. Ne touchez pas à vos ampoules

Faire soigner vos ampoules au poste de la Croix-Rouge prend du temps. En outre, il est fort probable que vos ampoules se reforment plus tard. Il vaut mieux les laisser éclater par elles-mêmes – au bout d’un moment, vous ne sentirez plus la douleur. Vous éviterez ainsi également de ménager vos ampoules et donc d’adopter une posture de marche incorrecte.

6. Écoutez votre corps

Avec des ampoules, vous pouvez continuer à marcher, mais pour une luxation ou d’autres maux, vous devez toujours vous faire examiner. À cet égard, les collaborateurs de la Croix-Rouge ne prennent aucun risque : s’ils estiment qu’il vaut mieux arrêter la course, ils ne vous laisseront pas continuer. Toute résistance est inutile !

7. Marchez à votre rythme

Un conseil pas toujours évident à suivre, mais essentiel ! Si vous marchez trop lentement, vous vous fatiguerez vite ; si vous allez trop vite dès le départ, vous consumerez toute votre énergie. Marcher avec d’autres personnes, c’est chouette, mais si vous commencez à vous ralentir les uns les autres ou à courir les uns après les autres, il est préférable de continuer en solo.

8. Appréhendez le parcours par étapes

Ne pensez pas, à mi-chemin : « il ne me reste plus que 50 kilomètres à parcourir. » Sachez doser vos forces et procéder par étapes, en marchant de poste en poste. La fatigue commence à se faire sentir et donc, chaque poste atteint constitue une victoire en soi et un pas de plus en direction de la ligne d’arrivée.

9. Créez une playlist

Pour vous aider à surmonter les moments difficiles et les parties plus ennuyeuses du parcours, l’idéal est une musique bien rythmée. Même si vous écoutez cette playlist dix fois d’affilée, une bonne musique vous stimulera et marquera la cadence.

10. Restez en mouvement après avoir franchi la ligne d’arrivée

Gardez vos muscles chauds et n’oubliez pas de vous étirer. Une fois la ligne d’arrivée franchie, vous pouvez vous faire masser afin de relâcher vos muscles. Un bain chaud peut toujours s’avérer utile. Ne vous couchez pas tout de suite, mais forcez-vous un peu à rester dans vos habitudes.

Et enfin...

  • Vous souhaitez vous préparer correctement à la Dodentocht ? Basez-vous sur un programme de randonnée professionnel
  • Pensez à diversifier un peu l’effort et à vous entraîner sur des sols différents. Que diriez-vous d’un week-end de randonnée dans les Ardennes ? Grâce à nos cinq conseils, votre voyage de randonnée ne peut qu’être réussi.
  • Et n’oubliez pas : rien qu’avec une bonne paire de chaussures de marche, vous ne vous en sortirez pas. Durant la Dodentocht, vos pieds méritent un confort optimal. Pensez donc aussi aux accessoires de randonnée les plus essentiels : chaussettes, semelles et bâtons ! Cliquez ici pour tout savoir sur le meilleur système de randonnée.

Vous souhaitez découvrir l’article dans le nouvel A.S.Magazine ? Allez vite chercher votre exemplaire dans votre magasin A.S.Adventure favori !

>> Vous trouverez ici un aperçu de tout ce qui vous attend.

>> Partagez vos aventures de randonnée avec nous. Publiez vos plus belles photos sur notre page FacebookTwitter ou Instagram (#asadventure).