basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Jouez les météorologues

Avec un peu d’entraînement, vous pourrez désormais prédire vous-même le temps en observant le vent et les nuages. Adieu Marie-Pierre et Tatiana !

Astuce n°1 : apprenez à écouter le vent

Lorsque le vent ne souffle pas pendant longtemps, vous pouvez partir du principe que le soleil restera au rendez-vous pour quelque temps encore. Attention : les instants qui précèdent une violente tempête (ou l'œil d'un cyclone) sont également très calmes… Vous avez donc une chance sur deux !

Astuce n°2 : observez les animaux

Une diminution de la pression atmosphérique annonce l’arrivée du mauvais temps. Le résultat ? Les insectes volants font du rase-mottes, tout comme les hirondelles qui les chassent, et les vaches se couchent souvent au sol juste avant l’arrivée de la pluie.

Astuce n°3 : identifiez les nuages

Cumulus blancs, cirrus minces ou sombres stratus bas dans le ciel : les nuages font partie des indicateurs météorologiques les plus fiables. Ils apparaissent lorsque la vapeur d’eau se condense en raison d’un refroidissement.

Astuce n°4 : résistez aux caprices de la montagne

La météo dépend dans une large mesure de la géographie d’une région. En montagne surtout, le temps est particulièrement imprévisible. Une chose est sûre : les masses d’air qui passent au-dessus des montagnes engendrent des précipitations sur le flanc soumis au vent. Par ailleurs, l’air ascendant combiné aux hauts sommets peut provoquer des orages. Enfin, si vous vous trouvez au vent, vous aurez plus de chances d'échapper à la pluie.

Astuce n°5 : servez-vous de la couleur du ciel comme baromètre

Si le lever du soleil est précédé d’un ciel rougeâtre, il est probable qu’il pleuve durant les douze prochaines heures. L’anneau qui entoure le soleil ou la lune est annonciateur d’humidité. En effet, celui-ci naît de la formation, dans les nuages, de particules de glace qui cassent la lumière du soleil ou de la lune.