basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Et le feu jaillit

Tout bon Robinson se reconnaît à son talent pour pêcher, éplucher des noix de coco et… faire du feu. Cette aptitude peut parfois vous sauver la vie, mais est surtout utile pour cuisiner, vous réchauffer ou simplement créer une ambiance conviviale. Prêt(e) à mettre le feu ? Nous vous expliquons comment faire du feu en un clin d’œil !

Le triangle du feu, partie 1 : COMBUSTIBLE

 

Pas de feu de camp sans bois. Commencez par trouver le combustible approprié et alignez vos trouvailles, des plus petites aux plus grandes : amadou, petites branches, branches plus épaisses et souches.

Qu’est-ce que l’amadou ?

Il s’agit d’un allume-feu naturel : pour allumer facilement un feu, des écorces de bouleau, de fins copeaux de bois, des aiguilles de pin réduites en miettes et une touffe d’herbe ou de mousse suffisent. Ces matériaux doivent impérativement être secs et parfaitement inflammables. Vous pouvez aussi facilement créer de l’amadou en plongeant des tampons d’ouate dans de la vaseline. Ces allume-feux s’enflamment à la moindre étincelle !

Vous ne trouvez pas de bois sec ni d’amadou ?

  • Cherchez des branches cassées ou arrachées par le vent qui se sont coincées dans les arbres ou buissons. Elles sont beaucoup plus sèches que celles qui sont tombées par terre.
  • À l’aide d’un couteau pointu, fabriquez un « bâton hérisson » : un morceau de bois mort – sans écorce – dans lequel vous taillez quelques fins copeaux. L’idéal pour allumer votre feu !
  • Coupez quelques copeaux des « tindersticks » de Light My Fire.
  • Fendez un tronc d’arbre en deux : vous aurez peut-être de la chance si l’intérieur du bois est encore sec.

Le triangle du feu, partie 2: OXYGÈNE

 

Pour activer le feu, vous devrez souffler correctement. Sans oxygène, votre feu étouffera littéralement et vous aurez certes beaucoup de fumée, mais pas de chaleur. Prévoyez dès lors une arrivée d’air dans votre construction, car la présence de fumée indique un manque d’oxygène.

CONSEIL : Une rafale risque évidemment aussi de souffler le feu soigneusement attisé. Protégez bien l’amadou du vent quand vous l’allumez, surtout si c’est votre dernière allumette.

Le triangle du feu, partie 3:  ÉNERGIE D’ALLUMAGE

Avant que l’homme découvre comment allumer un feu, il fallait attendre qu’un éclair touche un arbre pour qu’il soit dévoré par les flammes. Heureusement, nous savons maintenant comment faire !

  •  Utiliser un briquet, un zippo ou des allumettes (étanches) constitue la solution la plus facile et dès lors aussi la plus fréquente.
  • Un allume-feu de magnésium ou firesteel représente une solution infaillible si vous disposez de fin amadou sec. Frottez-le avec un couteau pour obtenir des étincelles. Le Leatherman Signal est même équipé d’une tige en magnésium !
  • Une loupe fonctionne uniquement moyennant un temps ensoleillé et énormément de patience : dirigez votre loupe sur l’amadou et captez les rayons du soleil en un fin faisceau concentré. Patientez… et la fumée apparaît !
  • Le temps est humide ? Un long morceau de fine paille de fer, une batterie 9 V et quelques connaissances basiques en physique suffisent. Visionnez cette vidéo. Yeah, science !
  • Vous êtes de la vieille école ? Essayez avec un arc : utilisez une « mèche » en bois et une petite planche pour réduire un morceau de bois en poussière. La chaleur de la friction le transformera en petit morceau de charbon qui vous permettra ensuite d’allumer l’amadou.

Comment allumer un feu de camp ? LA TECHNIQUE DU WIGWAM

  1. Délimitez le feu à l’aide de gros pavés ou de pierres. N’utilisez jamais de pierres humides ou poreuses : elles risqueraient d’exploser et de projeter de dangereuses échardes.
  2. Par terre, créez une plateforme de branches sèches afin de protéger l’amadou et le feu naissant de l’humidité du sous-sol.
  3. Sur cette plateforme, disposez quelques rameaux les uns contre les autres, en forme de wigwam.
  4. Mettez de l’amadou au centre, allumez-le et soufflez doucement.
  5. Quand les rameaux brûlent bien, ajoutez progressivement de plus grosses branches. Un pare-vent de pierres posé autour du feu lui permettra de brûler plus longtemps.

La sécurité avant tout

En Belgique, il est interdit d’allumer un feu en pleine nature. Demandez d’abord l’autorisation au garde forestier ou au propriétaire et restez raisonnable.

  • Éloignez-vous des zones sèches, branches surplombantes et racines.
  • Ne laissez jamais le feu sans surveillance.
  • Si vous vous éloignez, arrosez abondamment le feu avec de l’eau pour l’éteindre et recouvrez les braises d’une couche de terre.

Vous savez maintenant comment allumer le feu de camp parfait. Le moment est venu d’aller sur le terrain et de mettre nos conseils en pratique !

 

Faites une vidéo (accélérée) ou une photo de (l’allumage de) votre feu de camp et postez-la sur notre page Facebook ou partagez-la sur Twitter et Instagram avec #asadventure. Vous préférez confier l’allumage du feu à quelqu'un d’autre, mais souhaitez malgré tout apprécier le crépitement et l’agréable odeur du feu ?