Bikepacking : comment se préparer ?

Des vacances en sac à dos et à vélo vous tentent tout autant ? Essayez le bikepacking et voyagez léger à vélo et avec votre tente ! L’aventure est littéralement au bout de la roue !


Qu’est-ce que le bikepacking ?

Le bikepacking est une tendance qui nous vient droit des États-Unis. Elle conjugue la randonnée à pied sac sur le dos avec les vacances à vélo pour en faire une manière idéale de partir à l’aventure, en totale liberté, à la découverte du monde.

 

Vous voyagerez à petit budget et de manière durable, avec un minimum de bagages. Vous aurez juste besoin d’un vélo adapté – de préférence un vélo de randonnée, un gravel bike ou un VTT – et de sacoches de vélo spéciales qui vous permettront d’emporter le minimum nécessaire. Vous partirez à l’aventure pour plusieurs jours et découvrirez des lieux uniques en empruntant des sentiers, des routes non goudronnées ou encore des pistes de sable. Plus les chemins empruntés sont déserts, mieux c’est.

 

Un nouveau monde de possibilités s’offre alors à vous : vous pouvez parcourir de plus longues distances qu’à pied et profitez bien mieux du paysage qu’en voiture. Le soir, vous plantez votre tente là où vous vous arrêtez. L’aventure à l’état pur ! À condition de prévoir le bon matériel.


Quel vélo choisir ?

Un vélo de ville ou de course n’est pas adapté au bikepacking. Ils sont trop lourds ou trop fragiles pour être utilisés hors piste. Pour le bikepacking, vous avez trois options, qui auront également un impact sur le choix des pneus.

1. VTT

Le grand avantage du VTT est sa capacité à affronter les terrains difficiles grâce à une suspension spéciale et au montage de pneus plus épais. Ces pneus ont une largeur minimale de 40 mm. L’inconvénient est que les pneus plus épais nécessitent également plus de puissance sur terrain plat.

2. Gravel bike

Léger, rapide et à l’aise sur de nombreux terrains. Tels sont les principaux atouts du gravel bike. Il s’agit d’une version plus robuste du vélo de course, pouvant être équipée de pneus plus épais et convenant à différents types de surfaces. Pour un gravel bike, choisissez des pneus de minimum 30 mm.

3. Vélo de randonnée

Vous prévoyez des vacances à vélo d’une plus longue durée ? Mieux vaut dans ce cas opter pour un vélo de randonnée. Ce modèle est plus lourd qu’un gravel bike, mais vous pouvez y accrocher un porte-bagages pour emporter plus de choses.

Quid des bagages ?

Mieux vaut ne pas s’encombrer pour un voyage de bikepacking. Plusieurs options s’offrent à vous :

1. Sacoches avant et arrière

Si votre vélo est doté d’un porte-bagages, vous pouvez y accrocher deux plus grandes sacoches. Les sacoches d’Ortlieb sont étanches et robustes et offrent un bel espace de rangement.

2. Sacoche de guidon

Une sacoche de guidon est idéale pour ranger les objets plus volumineux dont vous n’aurez pas besoin avant la fin de la journée. Par exemple, un matelas, une tente compacte ou un sac de couchage.

3. Sacoche de cadre

Vous pouvez y ranger les petits objets dont vous pourriez avoir besoin pendant la journée. Un kit de réparation, une trousse de secours, des chambres à air…

4. Sacoche de selle

Les articles plus volumineux qui peuvent être facilement pliés trouveront place dans la sacoche de selle. Vos vêtements, votre sac de couchage, votre serviette de bain, etc. peuvent facilement y être rangés.

En quête des plus beaux itinéraires et de la meilleure tenue pour explorer le monde à vélo ? Nous avons réuni tout ce que vous devez savoir sur le bikepacking !


Qu’emporter lors de votre expédition de bikepacking ?

Voilà, vous avez choisi votre vélo, vos pneus et vos bagages. Mais que devez-vous emporter exactement ?

1. Kit de réparation

Un kit de réparation et une pompe à vélo compacte font partie intégrante de la panoplie du cycliste. Le matériel de base pour régler les petits problèmes ou un outil multifonction s’avèrera toujours utile.

2. Cadenas antivol

Vous souhaitez faire quelques emplettes ? Grâce à un antivol compact et léger comme l’Abus Anti-Vol 1200 Web, vous misez sur la sécurité tout en voyageant léger.

3. Système d’hydratation

Un système d’hydratation vous permet de boire pendant que vous roulez tout en gardant les mains libres. De plus, ces systèmes sont proposés dans différentes formes et différents formats et ne pèsent quasiment rien.

4. Tente légère

La tente de bikepacking idéale est avant tout compacte et légère. Dans quelle mesure ? Cela dépendra de vos souhaits et de votre budget, mais sachez que les petites tentes tunnel ont la cote.

Conseil

Vous souhaitez approfondir un tant soit peu vos connaissances en matière de tentes avant de vous plonger dans notre offre ? Nos experts vous aident volontiers à faire le bon choix !

5. Sacs de couchage et matelas

Pour votre sac de couchage et votre matelas, le même conseil est applicable : optez pour du matériel compact et léger. Un sac de couchage en duvet est léger et particulièrement compact, mais c’est également le modèle le plus coûteux. 

6. Lampe frontale

Une lampe frontale efficace vous fournira non seulement de l’éclairage, mais vous permettra également de garder les mains libres. Elle sera particulièrement utile pour les petites réparations ou pour éclairer votre réchaud.

7. Repas de randonnée

Si vous souhaitez réellement sortir des sentiers battus, mieux vaut emporter vos provisions. Les repas de randonnée sont faciles à emporter et à préparer et ne nécessitent qu’un équipement réduit pour le service, comme une spork.

8. Réchaud léger

Pour réchauffer votre repas après une longue journée à pédaler, choisissez un réchaud simple. Certains exemplaires peuvent par ailleurs être rangés de manière très compacte dans votre bagage.

9. Tenue de cyclisme

De bons vêtements de cyclisme sont indispensables pour pédaler confortablement pendant votre voyage de bikepacking.

10. Éclairage de vélo

Vous aurez peut-être envie d’enfourcher votre vélo à l’aube, ou de poursuivre votre route à la tombée de la nuit pour trouver un chouette emplacement de camping. Optez donc pour un bon éclairage et des éléments réfléchissants pour rester visible des autres usagers de la route, même dans l’obscurité.

11. Trousse de toilette (garnie)

Les objets tels que le savon et la brosse à dents doivent idéalement rester ensemble. Une petite trousse de toilette est facile à ranger.

12. Trousse de secours

Un accident est vite arrivé et il vaut mieux s’y préparer. Une petite trousse de secours, contenant du désinfectant, des sparadraps et quelques bandages, sera bien utile en cas de pépin.

Peur d’oublier quelque chose ? Avec notre check-list, vous profiterez pleinement de votre bikepacking !

Encore plus d’inspiration

Vous vous êtes égaré(e) en quittant les sentiers balisés ? Avec un bon GPS, vous ne perdrez plus jamais le nord !


Notre assistant store manager Jonathan Nachtergaele a testé la tente et le sac de couchage parfaits pour vos expéditions de bikepacking. La tente Nordisk Telemark et le sac de couchage Puk sont testés et approuvés ! 


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.