basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Que faire en cas de blessures de marche ?


Que faire en cas de blessures de marche ?

Vous ne devez pas attendre d'avoir les plantes de pied aussi ouvertes que Tom Waes après cinq jours de ‘Marathon des Sables' avant de réagir. Une randonnée à pied moins aventureuse peut aussi être responsable d'ampoules, de mycoses et de cors. Mais pas d'inquiétude, chaque problème a sa solution.

Marcher souvent est et reste la meilleure solution pour toute personne qui veut éviter des blessures de marche. Ne commencez pas par une promenade marathon, mais allez-y lentement et progressivement. Il est évident qu'il faut prévoir les bonnes chaussures de marche et des chaussettes de marche parfaitement adaptées, complétées ou non d'une paire de bonnes semelles de marche.

Bon à savoir: Optez pour des chaussettes synthétiques ou en laine. Les chaussettes en coton ne tiennent en effet pas les pieds au sec et des pieds humides ramollissent la peau, ce qui augmente le risque d'ampoules.

Ampoules

Les blessures de marche les plus fréquentes sont les ampoules. Il existe néanmoins de nombreuses précautions que vous pouvez prendre pour éviter ces ampoules bien embêtantes. Supposons que vous marchez fréquemment et que vous êtes équipé(e) des bonnes chaussures et chaussettes de marche : vous enduire régulièrement les pieds d'un baume spécial pour les pieds est la meilleure chose que vous puissiez faire pour durcir la peau de vos pieds.

Bon à savoir: Les callosités sont bonnes pour éviter les ampoules, mais si elles sont trop importantes, elles peuvent à nouveau causer des ampoules. Dès lors, rendez-vous à temps chez la pédicure pour un soins anti-callosités.

Outre les conseils de prévention ci-dessus, vous pouvez aussi prendre encore d'autres dispositions pendant la marche pour ne donner aucune chance aux ampoules. Couvrir les endroits sensibles d'un pansement Compeed ou Hansaplast peut éviter en grande partie les irritations. Mais vous déchausser un moment lors d'une pause pour vous aérer les pieds peut faire des merveilles. Enfiler une nouvelle paire de chaussettes en cours de route est encore une meilleure idée.

Bon à savoir: Il existe bien d'autres possibilités pour éviter les ampoules. Il vous suffit simplement d'essayer ce qui fonctionne ou pas pour vous.

Vous souffrez quand même d'une ampoule malgré tous ces conseils de prévention ? Deux possibilités s'offrent à vous : percer l'ampoule et la soigner ou la laisser sécher et guérir simplement d'elle-même. Dans le premier cas, il est très important de bien désinfecter l'aiguille et de poser une compresse stérile. Soignez de préférence l'ampoule vous-même avec de la Bétadine, de l'iode ou une pommade antiseptique.

Cors et mycoses

Un cor (ou œil-de-perdrix) est un épaississement de la peau du pied qui se produit sur la plante ou les orteils. Les cors sont très douloureux et mieux vaut donc les éviter. Portez toujours des chaussettes propres et sèches – les personnes qui transpirent des pieds souffrent plus souvent de cors. N'achetez pas de chaussures trop petites ou trop serrées et ne portez pas tout le temps des chaussures à l'intérieur. Marcher de temps en temps pieds nus n'est certainement pas une mauvaise idée. Les mycoses sont des micro-organismes qui prolifèrent extrêmement bien dans des endroits chauds et humides. Les pieds (dans des chaussures) représentent dès lors un bouillon de culture idéal pour les mycoses. Porter des chaussures ayant une bonne ventilation est un premier bon conseil, mais se laver tous les jours les pieds – de préférence sans savon – et bien les sécher peut certainement aider. Si vous souffrez néanmoins d'une mycose aux pieds, sachez que l'iode est efficace contre les mycoses. Il existe par ailleurs aussi des crèmes antimycosiques.

 

Lésions ostéo-musculaires

Outre les ampoules, de très nombreuses autres blessures peuvent évidemment croiser le chemin du randonneur. Pensez aux douleurs dorsales, musculaires ou aux maux de pied de toutes sortes. Heureusement, il s'agit rarement de blessures à l'origine de lésions permanentes. L'épine calcanéenne et un tendon d'Achille surchargé représentent deux blessures un peu moins inoffensives.
Alors que ce dernier résulte généralement d'un rythme de marche trop élevé, d'une randonnée avec un sac à dos trop lourd et de pauses trop peu fréquentes, l'épine calcanéenne est une excroissance osseuse anormale qui peut causer une douleur au niveau de l'os du talon. La douleur est la conséquence d'une inflammation du tissu sous-jacent à la suite d'une surcharge. Dans les deux cas, il est conseillé de consulter un médecin spécialisé en médecine du sport ou un kinésithérapeute.

Les blessures inévitables

Même si vous êtes parfaitement préparé(e) et entraîné(e), vous pouvez souffrir d'une blessure. Personne n'est en effet à l'abri d'une foulure de la cheville. Dans ce cas aussi, des conseils peuvent réduire le risque, comme porter des chaussures de marche plus hautes. De très nombreuses chaussures de marche offrent en effet un soutien supplémentaire à l'articulation de la cheville. Les personnes ayant des chevilles plus fragiles optent de préférence pour de telles chaussures de marche. Des exercices de renforcement musculaire peuvent également vous aider. Il existe bel et bien une solution à toutes les blessures possibles. En avant, marche !