basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Sh*t you don’t need

On n’y coupe pas, que l’on parte en citytrip, en circuit, en camping ou en voyage d’affaires : on emporte toujours trop de bagages. Comme s’il s’agissait d’un onzième commandement de Dieu en personne : ta monture, tu chargeras comme un baudet ! Pour vous aider à alléger votre valise, nous dressons la liste du superflu en vacances.

Vêtements

Une femme n’a jamais trop de vêtements et chaussures, prétend la sagesse populaire. Certes, mesdames. Mais si nous ne voyons aucun problème à ce que vous possédiez à la maison une garde-robe capable de remplir trois dressings – notre offre de prêt-à-porter est d’ailleurs à votre disposition – en voyage, c’est la sobriété qui fait loi. Réfléchissez bien aux activités possibles pendant vos vacances et choisissez vos vêtements et chaussures en conséquence. Oubliez donc les « Oui mais on ne sait jamais, s’il y a tout à coup une tempête de neige, j’aurai besoin de ma veste d’hiver, non ? » et les « Et si on peut faire du cheval, je prends mes bottes, non ? ». Ne prenez que le strict nécessaire et n’oubliez pas que vous pouvez laver vos vêtements sur place. Et s’il vous faut absolument des vêtements neufs, il ne manque pas de boutiques à destination pour pouvoir vous habiller comme il vous plaît.

Appareil photo

« Nous pouvons tout de même faire des photos de nos vacances ? » Bien entendu, monsieur. Mais en pratique, dans 95 % des cas, vous utiliserez votre smartphone (que vous avez de toute façon en poche) ou une GoPro pour immortaliser certains hauts faits de votre séjour – dans une qualité d’image très bonne.

À moins que vous ne soyez un photographe naturaliste ou que la photographie soit votre hobby préféré, inutile de vous encombrer d’un grand appareil photo et d’objectifs fragiles. Vous vous rendrez vite compte que trimbaler tout votre matériel au cou durant toute la journée n’a rien d’une partie de plaisir. Surtout qu’il vous faudra en permanence le surveiller pour éviter tout vol.

Médicaments

Bien entendu, emportez tous les médicaments qui vous éviteront d’être malade : maladie du voyage, allergie et autres maux fréquents. Mais, inutile de transporter toute une pharmacie à l’étranger. Surtout que l’on pourrait vous en confisquer une bonne partie à la douane au moindre soupçon de trafic de médicaments. Les hôtels sont généralement très bien équipés en premiers soins. Et vous trouverez sans peine un médecin. Exceptions : les campeurs – qui doivent s’équiper par ailleurs d’un couteau de poche – et les amateurs d’aventures « en pleine nature », c’est-à-dire sans médecin, ni pharmacie aux alentours. Dans ces cas-là, une trousse de secours n’est pas un luxe superflu.

Accessoires

Pour commencer, triez sérieusement les accessoires de toutes sortes que vous voulez emporter. Oui, un collier et ses boucles d’oreille assorties sont jolis et ne prennent pas beaucoup de place. Mais, à ce compte-là, madame prendra également ses trois sacs à main favoris et monsieur sa collection d’écharpesde son équipe de foot préférée. Vous voyez d’ici le tableau. Mieux vaut bannir d’emblée tous les accessoires. En voyage, ne prenez que le strict nécessaire.

Hôtel bien équipé

Message aux personnes qui logent dans un hôtel, dans un appartement ou une maison d’hôtes : laissez donc ces essuie-mains et ce sèche-cheveux à la maison. Vous êtes peut-être très attaché à ce sèche-cheveux ou habitué à la douceur/dureté de vos serviettes, mais pourquoi s’en encombrer si la chambre d’hôtel en est équipée. Avec, en outre, un peignoir, un gel douche et des pantoufles. De quoi écrire - blocs-notes et stylos à bille – sera même mis à votre disposition. Histoire de partir l’esprit tranquille et le bagage léger.

Manger et boire

Le Belge entend bien boire et bien manger, y compris en vacances. Cela ne signifie pas pour autant que vous deviez emporter une remorque remplie de plats préparés et de bacs de bière. À moins d’atterrir dans un cratère de Pluton, vous trouverez toujours aux alentours un magasin pour acheter les ingrédients indispensables à un succulent repas. Et, à l’hôtel, on s’en charge pour vous. Y compris des boissons. Vous imaginez…