existUrl: /content/www-asadventure-com/fr/includes/menu
existUrl: /content/www-asadventure-com/fr/includes/header

Une aventure en duo : Gunther et son fils Felix défient les montagnes norvégiennes à vélo

Tel père, tel fils : une expression qui convient parfaitement au journaliste de voyage Gunther Hauspie et à Felix, son fils âgé de cinq ans. Ensemble, ils ont enfourché leur VTT et traversé la Rallarvegen en Norvège. Une excursion qui n'a rien de banal et dont Gunther et Felix se souviendront longtemps. 

En quête d'aventure ?

Partir à l'aventure n'est pas toujours facile lorsque l’on a des enfants en bas âge. Gunther aussi était de cet avis. « Ces dernières années, ma soif d'aventure s'était un peu éteinte. En raison de nombreuses contraintes pratiques, nos escapades se résumaient à des sorties dans la forêt toute proche ou sur les petits chemins environnants. » Bien qu’elles soient tout aussi agréables, ces petites virées n’ont rien à envier aux « grandes » aventures. Au lieu d'attendre que son fils ait atteint un âge jugé raisonnable par Monsieur Tout-le-Monde pour entreprendre une grande expédition, Gunther a choisi de prendre les devants. Il s'est mis en tête de venir à bout de la Rallarvegen à VTT avec son fils, chacun sur son propre vélo et à la seule force des jambes.    

En selle !

La Rallarvegen n'est pas le parcours à vélo le plus simple. La majeure partie de l'année, il est inaccessible aux cyclistes en raison de la neige qui le recouvre. La seule période pour y accéder à vélo s’étend entre mi-juillet et mi-septembre. C'est également un long itinéraire avec un dénivelé important. « Nous le déconseillons aux enfants de moins de 12 ans », a lu Gunther sur un site Internet en préparant son voyage. « Il existe toutefois un exemple d'un enfant de sept ans qui l'a fait sans aucun problème ». Entreprendre cette aventure avec un bambin de cinq ans est donc un fait inédit, ce qui n'effraie pas Gunther. Il a quand même décidé de faire deux changements par rapport à la traversée « classique ». Ils parcourront les vingt-cinq premiers kilomètres en montée en train et l'itinéraire sera raccourci pour arriver à une distance totale respectable de 53 kilomètres. En bref, une expédition qui s’annonce riche en nouvelles expériences.    

Les difficultés vite oubliées

Au point de départ de l'itinéraire, une vingtaine de cyclistes sont prêts à s'élancer. Felix est le seul enfant. Un par un, ils partent en direction de Flåm. C'est au tour de Felix et de Gunther. « Sur les dix premiers kilomètres, je pousse régulièrement Felix, car le chemin s'élève vers le point culminant de l'itinéraire, à 1 343 mètres. »

Ici et là, la neige recouvre encore le sentier, surtout à l'approche du sommet. Ce n'est visiblement pas un problème pour le petit garçon. Il repousse systématiquement la main de son père lorsque celui-ci veut l'aider, en s'écriant « C’est mon vélo ! ». « Cela me rassure, car s'il manque d'envie, le chemin risque d'être long », se dit Gunther en lui-même.

Les enfants peuvent aussi profiter d'une belle aventure et d'un paysage magique

Les bienfaits des pauses

Mais cette crainte s'avère donc infondée, et ce n'est pas un peu de brouillard et de pluie qui pourraient venir à bout de la détermination du duo père et fils. Felix s’exclame : « On n'a pas peur d'un peu de pluie, hein papa ? », une phrase que Gunther lui répète depuis des années . Imperturbable, le petit garçon continue à pédaler, comme pour dire : « Papa, pourquoi ne m'as-tu pas emmené ici plus tôt ? ».

Gunther aussi en profite pleinement. « Alors que je vois mon fiston profiter de l'aventure, je crois réellement que ce jour restera gravé à vie dans nos mémoires »

Un enfant n'est bien sûr pas fait pour rester toute une journée sur un vélo, surtout dans des conditions difficiles. En plus de l'itinéraire adapté, les deux aventuriers font régulièrement des pauses. « Après trente kilomètres, la fatigue commence à se faire ressentir », constate Gunther. « Je dois de plus en plus souvent pousser Felix ». Dans ces cas-là, il n'y a qu'une solution : sortir les biscuits au chocolat !    

L'heure est à la détente

La Rallarvegen possède un tronçon technique qui exige concentration et assurance pour les jeunes et pour les moins jeunes. Cela ne semble pas non plus gêner Felix. En plus d'avoir un bon équilibre, il a bien appris les techniques de base pour maîtriser son vélo : contrôler sa vitesse, freiner avant les obstacles et regarder devant soi.

Les 15 derniers kilomètres, en pleine forêt (à 900 mètres d'altitude), sont plus faciles. « Le sentier n'est plus technique, et Felix est d'humeur joyeuse. Il commence à chanter une chanson sur les moutons et leur laine blanche ». Ils affichent pourtant déjà 50 kilomètres au compteur. C’est là la meilleure preuve que vous pouvez partir à l'aventure et prendre du plaisir avec vos enfants, à condition d'avoir la bonne approche et une préparation adéquate.    

7 conseils pour une aventure réussie

  1. Sachez dans quoi vous vous engagez : préparez toujours minutieusement votre voyage.
  2. Connaissez votre enfant : ne tenez pas juste compte des distances, mais aussi des capacités de votre petit galopin. Chaque enfant est différent.
  3. Connaissez-vous vous-même : le stress des parents déteint sur les enfants. Ne vous lancez donc pas dans une aventure si vous avez des doutes.
  4. Préparez un plan B : préparez-vous à l'inattendu et réfléchissez déjà à des solutions aux obstacles éventuels.
  5. Soyez prévoyant : vérifiez avant de partir où vous pouvez trouver de l'eau et de la nourriture. Emportez également une trousse de secours.
  6. Choisissez le bon matériel : des vêtements adaptés et un équipement en bon état de marche sont indispensables.
  7. Ne prêtez pas attention à l'avis des autres : vous êtes le mieux placé pour vous connaître et connaître votre enfant. Vous seul êtes capable de juger si votre enfant est prêt pour l'aventure que vous envisagez.    

En pratique

  • Itinéraire : la Rallarvegen s'étend de Haugastøl à Flåm, sur un total de 81 kilomètres. Gunther et Felix ont roulé de Finse à Flåm, soit 53 kilomètres.
  • Logement : vous pouvez faire l'itinéraire en un ou deux jours. En chemin, vous pouvez loger à l'hôtel Finse (après 28 kilomètres).
  • Période idéale : pour les cyclistes, de juillet à fin septembre. Attention : il est également possible qu'il y ait de la neige dans les montagnes à cette saison.
  • Infos : www.rallarvegen.com

Découvrez ici d'autres conseils pour partir à l'aventure avec vos enfants !