basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Promenons-nous dans les bois

La Semaine du Bois, qui aura lieu du 13 au 20 octobre 2013, invite chacun à se mettre au vert. Il est donc plus que temps de développer vos connaissances en la matière ! Voici 5 questions pour en apprendre plus, entre autres, sur les valeurs nutritionnelles de l’écorce ou le recensement des sangliers.

Combien d’hectares de forêt notre pays compte-t-il ?

67.000 hectares. Si l’on divise ce nombre par la superficie totale du pays, on obtient un indice de boisement de « seulement » 22 %. Une paille par rapport à la Suède (près de 60 %). Rien d’étonnant, dès lors, à ce que l’association des bois de Flandre (Vereniging voor Bos in Vlaanderen) et le ‘Département de la Nature et des Forêts’ invitent tout le monde à planter des arbres.

A-t-on le droit de ramasser du bois mort ?

Oubliez ! Si le bois mort viendrait bien à point dans votre poêle, en ramasser dans des forêts accessibles au public est strictement interdit. Seul le maître forestier peut vous en donner l’autorisation. Et les chances sont faibles pour qu’il vous l’accorde puisque le bois mort constitue une source de vie qui stimule la biodiversité. Mieux vaut donc rester en de bons termes avec le grand manitou du bois.

Qui donc compte les sangliers ?

Si les sangliers constituent le symbole traditionnel des forêts ardennaises, ils ne se montrent cependant pas particulièrement fidèles à une région en particulier, puisqu’ils semblent également apprécier la province du Limbourg. Les caméras cachées de l’ANB ont ainsi dénombré quelque 700 spécimens dans le parc national de la Haute Campine, à Fourons et à Bourg-Léopold. Ce nombre double chaque année ! Si vous projetez de vous promener dans les forêts limbourgeoises dans cinq ans, il se peut donc fort bien que, d'ici là, près de 20.000 sangliers y gambadent allègrement.

Comestible, l’écorce des arbres ?

Absolument. Si les arbres sont capables de calmer la faim grâce à leurs fruits et noix, la fine écorceinterne du bouleau, du peuplier, de l’érable et de l’épicéa s’avère également très nutritive. L’écorce interne se mange crue, certes, mais elle se digère tout de même nettement mieux grillée ou cuite. Les épicéas constituent, par ailleurs, une source de vitamine C. En faisant infuser leurs aiguilles dans de l’eau chaude, on obtient même un thé particulièrement nutritif.

Comment devient-on garde forestier ?

Un permis de conduire, un diplôme du secondaire supérieur et un certificat de capacité en sylviculture : voilà tout ce dont vous avez besoin pour démarrer une carrière de garde forestier. Pour décrocher ce certificat, vous devrez cependant vous soumettre à un examen visant à évaluer vos connaissances en matière de plantes, de bois, d'écologie et de gestion de la nature. En d’autres termes, il vous faudra replonger dans vos bouquins.