basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Moins cher que vous ne le pensez

« Voyager bon marché » : une notion bien relative, car ce qui est bon marché pour l’un ne l’est pas pour l’autre. Nous constatons cependant que la crise a fait de l’Espagne et de la Grèce des destinations bon marché, sans parler des nombreux bons plans qui existent pour visiter le Cambodge, l’Australie et le Vietnam en vous évitant de dilapider complètement vos économies.

Chaque euro dépensé dans le secteur touristique compte

S’il y a deux pays actuellement dans le viseur des touristes, ce sont bien l’Espagne et la Grèce. La crise financière les ayant touché de plein fouet, chaque euro dépensé dans le secteur du tourisme y est le bienvenu. Même si des métropoles telles que Barcelone, Madrid et Athènes n’ont pas vu leurs prix véritablement baisser, les petits budgets trouveront en dehors de ces villes le paradis sur terre. Oublier le train – car trop cher – et prendre autant que possible le métro (bien moins onéreux), permet d’ailleurs de rendre les grandes villes abordables. Ajoutez à cela un logement en pension ou en auberge de jeunesse, et quelques centaines d’euros vous suffiront pour séjourner facilement une semaine dans l’une des plus belles villes européennes.

Vol cher, séjour bon marché

Voyager au Vietnam, au Cambodge et même en Australie, ne doit pas forcément coûter les yeux de la tête. D’accord, le billet d’avion revient vite à plusieurs centaines d’euros – bien que des astuces permettent ici aussi de réduire les frais (voir encadré) – mais, une fois sur place, la vie est étonnamment bon marché. À condition d’éviter les pièges à touristes ainsi que les logements et restaurants habituels.

 

Recherchez les bons plans routards – Sydney en regorge – et optez pour le Couchsurfing ou un AirBnb pour dormir. Au Cambodge, vous trouverez sans problème une chambre d’hôtel entre 5 et 15 euros la nuit et un délicieux repas servi pour 3 à 5 euros.

 

Vérifiez toujours quelle forme de transport en commun vous coûtera le moins. Mieux vaut parfois passer plus de temps dans un bus que de payer cinq fois plus pour un billet de train. Dans d’autres cas néanmoins, le train ou le métro se révélera pour une raison ou une autre bien moins cher et plus rapide. Au Vietnam, le Xe om (littéralement : taxi câlin) affiche par exemple des prix nettement plus avantageux qu’un taxi normal et même que le bus. Chaque pays connaît son lot de bizarreries. À vous d’en profiter !

 

 

Comment voyager pas cher ?

  • Soyez flexible dans votre timing, aussi bien en termes de période de vacances que de moment de réservation.
  • Ne vous limitez pas à une seule compagnie aérienne et vérifiez si des départs ou des arrivées depuis un autre aéroport ne reviennent pas moins cher.
  • Décoller un mardi ou un mercredi est généralement moins cher.
  • Inscrivez-vous aux newsletters de différentes compagnies aériennes et profitez pleinement d’actions et de réductions éventuelles.
  • Ne réservez pas huit billets d’avion en une seule fois, mais étalez vos achats, par exemple, quatre fois deux tickets. Cette formule s’avère souvent plus intéressante.