basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Laissez-vous surprendre par les aurores boréales

Si la nature offre une myriade de phénomènes exceptionnels, comme les roches qui se déplacent seules dans la Vallée de la Mort ou le Grand Trou Bleu au Belize, ce sont incontestablement les Aurora Borealis, mieux connues sous le nom d’aurores boréales, qui sont les plus exceptionnelles. Il est très difficile de bien les photographier et les décrire est peine perdue.

Saisir l’aurore boréale

Les descriptions de ceux qui ont assisté à ce spectacle sont pour le moins lyriques : « des rideaux de velours qui flottent au vent, prisonniers d’un vert électrique », « le ciel explose de temps à autre dans un halo de vert, rose, violet et blanc, tel un feu d’artifice » et « des voiles allongés qui bougent dans le ciel ». Il n’y a dès lors rien d’étonnant à ce que d’innombrables amoureux de la nature rêvent d’une rencontre avec ces aurores boréales mondialement connues.

 

Malheureusement, ces voiles verts qui s’échappent de la ceinture aurorale – l’aurore boréale se compose de particules solaires chargées qui entrent en contact avec la couche extérieure de l’atmosphère – ne se manifestent pas sur simple demande. Mais avec la chance nécessaire et surtout une bonne dose de connaissances physiques, il n’est toutefois pas impossible d’en voir une.

Choisissez le bon emplacement !

La clé du succès ? Définir avec précision l’endroit où vous espérez apercevoir l’aurore boréale. La ceinture aurorale qui circule autour du pôle Nord magnétique correspond à une grande partie de l’Alaska, au nord du Canada, au sud du Groenland et au nord de la Norvège. Les aurores boréales se produisent également en Islande, en Suède, en Finlande et dans le nord de la Russie, pour le plus grand plaisir des passionnés de nature.

 

La position exacte du pôle Nord magnétique varie parfois de cent kilomètres d’une année à l’autre.

Tout est une question de timing

Dans les grandes lignes : la période idéale pour assister à une aurore boréale se situe entre fin septembre et fin marsPour être encore plus précis, entre 18 h et 4 h. Autre élément tout aussi important que le timing et en lien étroit avec ce dernier : le degré d’obscurité au moment où l’aurore boréale se dévoile. Moins il y a de pollution dans l’air, plus les chances sont grandes d’assister à un spectacle d’un vert intense. Il se peut tout à fait que la même aurore boréale ne soit qu’un fade voile vert dans le centre tandis que dans une prairie à 10 km à l’extérieur de la ville, elle se manifeste par un jeu de lumière d’un vert intense.

 

Indépendamment des périodes plus ou moins prévisibles des aurores boréales, on assiste également à des tempêtes solaires qui s’accompagnent d’un jeu de lumière inattendu, mais particulièrement intense.

Les meilleurs endroits pour les repérer

Même en tenant compte de ces quelques conseils, vous aurez besoin d’un petit brin de chance pour pouvoir admirer une aurore boréale. Toutefois, comme le dit le proverbe, il faut forcer la chance. C’est le cas pour les aurores boréales aussi. C’est dans l’une de ces régions que vous aurez le plus de chance d’assister à ce phénomène exceptionnel, à condition bien sûr de les « chasser » hors de la ville:

  • Tromsø, dans le nord de la Norvège
  • Reykjavik en Islande
  • Rovaniemi en Finlande
  • Yellowknife au Canada
  • Kangerlussuaq au Groenland
  • Fairbanks en Alaska

Il existe aussi des aurores australes. Le pôle Sud magnétique se trouve quelque part aux environs de l’Australie. La Tasmanie est donc l’un des meilleurs endroits au monde pour repérer une aurore australe, un phénomène peut-être encore plus agréable pour les frileux et les amateurs de soleil.

Vous voulez découvrir et explorer le monde en solitaire ? Commencez par notre bibliothèque de voyage. Découvrez ici notre offre complète.