basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

La Scandinavie en stop

Après l’accident de moto de Thomas, nous n’avons pas baissé les bras. Très vite, nous avons décidé de poursuivre autrement notre voyage : en autostop jusqu’au cap Nord. Un projet plutôt ambitieux, étant donné qu’aucun de nous deux n’avait beaucoup d’expérience en matière d’autostop.

Organisez votre trajet en stop

Vous n’êtes pas fan des aléas de l’autostop ? Essayez, avant votre voyage, de repérer quelqu’un qui effectue (une partie de) votre trajet en voiture. Ceux qui recherchent la navette appropriée, peuvent éplucher la base de données en introduisant le lieu de départ et la destination comme terme de recherche. Attention : contrairement au « véritable » autostop, la plupart de ces sites web ont pour objectif le partage des frais de voyage.

Ce genre de « trajet réservé » nous a semblé être la manière idéale d’entreprendre notre voyage avec entrain. Via www.blablacar.com, nous avons organisé pour 100 euros un trajet de Mons à Næstved au Danemark, avec un Français charismatique prénommé Joseph. Un début positif pour notre aventure en autostop.

Longues distances en Scandinavie

Même sur le territoire scandinave, le parcours a été rapide. La population a la réputation d’être un peu réservée, mais la majorité des Scandinaves sont très sympathiques et accueillants. L’avantage de pays fort étendus comme la Norvège, la Suède et la Finlande, c’est que les habitants sont habitués à parcourir de grandes distances en voiture. Une fois le voyage arrangé, on peut facilement parcourir une centaine de kilomètres... 

Notre trajet le plus long fut celui d’Oslo à Åndalsnes, en compagnie d’un couple norvégien extrêmement sympathique. Il a duré sept heures. Il s’agit de persévérer, mais il est aussi essentiel de choisir un bon emplacement pour faire de l’autostop.

De la voiture à la charrette

Une dernière remarque pour conclure : n’hésitez pas à choisir un véhicule moins courant. En Lituanie, nous nous sommes laissés transporter en charrette attelée pour nous rendre du village au camping. Un conseil : n’oubliez pas d’emporter quelques cigarettes dans votre sac à dos. Cela fait toujours plaisir aux agriculteurs d’Europe de l’Est.