basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

L’art d’exploiter les clichés avec créativité : les 10 choses à faire et à éviter en randonnée avec une GoPro

La caméra GoPro ne permet pas seulement de réaliser des vidéos d'activités sportives ou à sensations. Même une promenade tranquille ou un trekking (de plusieurs jours) peut faire l'objet d'un clip sympa. Nous vous résumons ci-dessous toutes les astuces liées à la réalisation de ce type de vidéos.

À moins de vous balader dans un cadre vraiment spectaculaire, votre enregistrement risque de vite devenir ennuyeux durant une randonnée pédestre. « Il vaut donc mieux mettre en scène vos prises de vue », conseille Tom Rumes, réalisateur et caméraman indépendant chevronné en matière de vidéos GoPro.

 

« En réalité, vous devez opérer de la même façon que si vous vous serviez simplement de votre appareil photo : dans ce cas, quelqu'un doit souvent se placer un peu à l’avant pour photographier les gens du groupe qui marchent derrière. Avec votre GoPro, vous devez aussi établir une mise en scène et élaborer un petit scénario. Cela ne doit pas être très compliqué. Pour une promenade en montagne, vous pouvez, par exemple, filmer le départ de l'hôtel. En chemin, vous pouvez enregistrer quelques scènes, et bien entendu aussi le moment où tout le monde atteint le sommet. Capturez aussi quelques images au retour et enfin, l’arrivée à l'hôtel. C'est vraiment stéréotypé, mais cela fonctionne toujours. » Ci-dessous vous trouverez un exemple plutôt réussi, quoique un peu trop long, de clip vidéo d'un voyage dans les Alpes mêlant ce type techniques.

Pour ne pas faire trop cliché, vous pouvez étendre votre créativité à d'autres domaines, explique Tom Rumes : « Vous pouvez par exemple poser la caméra sur le sol, quelque part en chemin, ce qui crée de belles images lorsque les gens passent devant. Ou placer votre GoPro à proximité du sommet et réaliser un accéléré du passage des nuages, comme dans la vidéo ci-dessous. »

Conseils techniques et pratiques :

  • Créez un scénario et faites preuve de créativité.
  • Choisissez de temps en temps un angle de caméra inattendu.
  • Filmez dans la plus haute résolution possible. Dès lors, vous pourrez encore effectuer un zoom numérique durant le montage en coupant l'enregistrement. Cela dynamisera votre scénario.
  • Ne filmez pas trop longtemps. Réfléchissez bien et filmez en connaissance de cause. Vous aurez ainsi moins de matériel brut à monter.
  • Adaptez votre style de montage à ce que vous avez filmé. Les promenades à pied fournissent des images lentes. Ne dynamisez donc pas trop le montage.
  • Effectuez suffisamment de prises de vue du cadre environnant, et bien entendu aussi des personnes en mouvement. Vous pourrez ainsi alterner les deux durant le montage.
  • L'enregistrement d'une promenade ou d'un trekking risque de vite devenir ennuyeux. Dès lors, n'allongez pas trop la durée de votre film. Une vidéo en ligne ne doit certainement pas dépasser les trois minutes.
  • Si vous filmez tout en marchant, vous risquez de faire sauter l'image, comme dans cette vidéo. Si vous souhaitez quand même filmer durant vos déplacements, assurez un maximum de stabilité à votre caméra. Le harnais de poitrine optimise la stabilité de l'image. De même, il n'est pas conseillé de filmer pendant une escalade parce que l'enregistrement se borne trop souvent à des images de rochers.
  • Pour plus de conseils techniques sur la résolution et les photogrammes par seconde, adressez-vous à Tonny Lee Glenn, un caméraman passionné par l'outdoor.
  • Vous trouverez ici davantage d'accessoires utiles : le Chesty (harnais de poitrine), le Wrist Housing (fixation bracelet), 3 Way (monopod), Head Strap (bandeau frontal), écran LCD.