7 informations intéressantes sur le Tibet

Le Tibet est l’une des régions du monde les plus emblématiques, en particulier pour les amateurs d’activités en plein air. Depuis la plus haute montagne jusqu’au canyon le plus profond, le Tibet atteint des sommets, au sens propre comme figuré. Découvrez cette mystérieuse partie du monde par le biais de 7 informations intéressantes.

1. Le « Toit du monde »

Vous aimez l’altitude ? Au Tibet, vous vous retrouverez vite la tête dans les nuages. Avec une altitude moyenne de 4 500 mètres, le plateau tibétain est le plus élevé au monde. C’est pourquoi on parle de « Toit du monde ». Lorsque vous descendrez d’avion à Lhassa, prenez par conséquent tranquillement le temps de vous habituer à cette importante différence d'altitude. Pensez également à prendre suffisamment de précautions contre le mal d’altitude  : l’air ne contient en effet que 60 % de l’oxygène que vous pourriez respirer au niveau de la mer. 

2. Point culminant

À la frontière entre le Tibet et le Népal se trouve la montagne la plus élevée au monde : le mont Everest. Ce géant blanc de 8 848 mètres fascine depuis des siècles. Il aura fallu attendre 1953 pour que ce sommet soit vaincu par Sir Edmund Hillary et son sherpa, Tenzing Norgay, les premiers à atteindre le sommet et à rentrer vivants. Mais saviez-vous qu’Everest n’est pas le nom d’origine de cette montagne ? Les Tibétains l’appellent Chomolungma, ce qui signifie « Déesse mère des montagnes ». Les mères des sherpas locaux disent qu’elle est « si haute, qu’aucun oiseau ne vole par-dessus ».

3. Le troisième pôle

Outre au pôle Nord et au pôle Sud, vous trouverez également des champs de glace au Tibet. Les quantités d’eau douce que détient la région de l’Hindou-Kush-Himalaya sous la forme de glaciers et de neiges éternelles sont tellement gigantesques que cette chaîne montagneuse est souvent appelée le « troisième pôle ». Malheureusement, ce stock de glace est menacé par le changement climatique. Même si la température du globe n’augmente que d’1,5 °C, en 2100, plus d’un tiers des glaciers aura fondu. Espérons que nous puissions encore inverser la tendance !

4. Une source de vie

L’Indus, le Mékong, le Gange, le Yangzi, le fleuve Jaune... Chacun de ces grands fleuves trouve sa source dans les calottes glaciaires tibétaines et est alimenté par les eaux de fonte. Pour plus d’un milliard de personnes en Asie, cet ensemble de fleuves représente littéralement une source de vie apportant eau, nourriture et énergie. Un exemple : avec ses 6 380 kilomètres de long, le fleuve Yangzi draine un territoire d’1,8 million de kilomètres carrés. Ce n’est pas un hasard si le Tibet est surnommé le château d’eau de l’Asie !

5. Les gorges les plus profondes

Avec une profondeur moyenne de 5 000 mètres, le grand canyon du Yarlung Tsangpo bat aisément le Grand Canyon, aux États-Unis. Étant donné que la température passe de + 40 °C au fond des gorges à 0 °C sur les rives du canyon, on peut ici en quelque sorte voyager des régions subtropicales au pôle Nord, en se contentant de parcourir quelques kilomètres à la verticale. Grâce à son écosystème unique, sa situation éloignée et l’absence d'impact causé par l'homme – les gorges n’ont été découvertes qu’en 1994 – ce canyon accueille une faune et une flore extraordinaires. Ouvrez bien les yeux lorsque vous rencontrerez le takin, un caprin ressemblant à un gnou !

6. Trou perdu

Avec deux habitants par kilomètre carré, le Tibet est la province la moins peuplée de Chine, et aussi la plus vaste. Cela n’a rien d’étonnant : le paysage inhospitalier et le climat extrême ne font pas de cette région éloignée un habitat confortable. Dans le nord désolé du Tibet, en hiver, il peut geler et neiger considérablement. Et à 4000 mètres d’altitude, même si vous vous rapprochez du soleil, il ne fait jamais réellement chaud, même en été. Préparez-vous à de longs trajets en voiture lors desquels vous pourrez profiter d’une vue époustouflante sur les montagnes, les lacs et les pâturages. 

7. La plus haute ligne ferroviaire

Le train a le vent en poupe et vous pourrez également emprunter ce moyen de transport au Tibet. La ligne Pékin - Lhassa, ouverte en 2006, fait 2 000 kilomètres de long. Mais si vous vous rendez sur le plateau tibétain, vous vous trouverez à 5 076 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il s'agit donc de la ligne ferroviaire la plus haute au monde. Vous redoutez le mal d’altitude ? À l’instar des avions qui dissimulent des gilets de sauvetage sous leurs sièges, les wagons de ce train sont pourvus d’apports en oxygène. Tenez compte du fait que les troupeaux de yacks peuvent parfois être à l’origine de retards sur les rails.

Vous êtes fasciné par l'Himalaya, mais vous n'avez pas le temps, l'argent ou l'envie d'entreprendre un si long voyage ?

>> Avec ces conseils, nous vous faisons découvrir l'Himalaya depuis la Belgique !