existUrl: /content/www-asadventure-com/fr/includes/menu
existUrl: /content/www-asadventure-com/fr/includes/header

Évitez les embouteillages sur la route des sports d’hiver    

Sports d’hiver en vue ! Vous prendrez prochainement la route des montagnes et n’avez nullement envie de vous retrouver bloqué dans les embouteillages ? Moyennant de bonnes informations et quelques astuces, vous atteindrez votre destination neige sans encombre.    

ASTUCE 1 : Optez pour des dates alternatives    

La période la plus populaire pour partir aux sports d’hiver est sans aucun doute le mois de février. Si vous n’êtes pas tenu par les vacances scolaires, envisagez plutôt de partir skier en janvier, mars ou avril. Vérifiez également la date des congés d’hiver et de printemps des pays limitrophes. Durant la saison des sports d’hiver, on parle également de chassés-croisés : il s’agit des week-ends durant lesquels un grand nombre de voyageurs, qui partent ou qui rentrent, circulent sur la route des vacances. Idéalement, vous démarrerez juste avant ou juste après ces journées dites « noires ».

 

>> Consultez ici les prévisions de trafic pour les principales destinations de sports d’hiver en Europe.

ASTUCE 2 : Choisissez une heure de départ alternative    

Les moments de grande affluence pour rejoindre les montagnes se situent le vendredi entre 13 et 20 heures et le samedi entre 9 et 15 heures. Par conséquent, à moins de partir le vendredi soir, il y a peu de chance que vous échappiez à la grande affluence sur les routes si vous souhaitez arriver le samedi en cours de journée. Mais rouler la nuit présente également des inconvénients : fatigue et courbatures à l’arrivée, mauvaise visibilité, bref, vous perdrez votre première journée de ski parce que vous devrez vous reposer. Notre conseil ? Prenez le départ le vendredi midi, parcourez les 3/4 de la route et passez la nuit dans un motel. Le lendemain, parcourez le quart restant du trajet et vous arriverez à destination dans la matinée, frais et dispo.

Découvrez nos astuces en or pour un voyage sans encombre jusqu’à votre destination neige.

ASTUCE 3 : Optez pour un itinéraire alternatif    

Sur les autoroutes, le trafic est généralement fluide ; les problèmes commencent souvent lorsque vous approchez le périphérique d’une grande ville. Des travaux sur la route peuvent également jouer les trouble-fêtes et avoir des conséquences désastreuses. Avant de partir, renseignez-vous sur les endroits où les bouchons sont fréquents et vérifiez si des travaux sont prévus sur votre itinéraire afin de pouvoir définir un éventuel itinéraire alternatif. Sur la route, écoutez les infos trafic en temps réel à la radio afin de pouvoir réagir en dernière minute aux éventuels nœuds routiers. En cas de neige, optez de préférence pour les axes principaux présentant le moins de variations d’altitude.    

 

>> Sur ce site, vous trouverez les infos trafic pour les principales destinations de sports d’hiver en Europe.

Check-list pour votre équipement voiture    

  • Achetez votre vignette d’autoroute (pour la Suisse, l’Autriche et la Slovénie, via le site web de VAB ou Touring), votre écovignette (pour certaines villes allemandes et françaises) ou votre badge Bip&Go* pour le Télépéage (pour la France) à l’avance. Cela vous évitera de perdre du temps en route à cause des files ou des formalités administratives.
  • Si vous conduisez une voiture immatriculée en Belgique, votre véhicule doit être équipé d’un triangle de signalisation, d’une veste fluo pour chaque passager, d’une trousse de secours et d’un extincteur. Mais d’autres exigences peuvent également être en vigueur dans le pays de destination, comme l’alcootest en France ou des ampoules de rechange en Slovénie. Renseignez-vous bien avant de prendre le départ !    
  • Il est toujours utile d’être équipé de pneus hiver lorsque vous vous rendez dans un domaine skiable en altitude ; dans certains cas, ils sont même obligatoires. Sur certains axes – indiqués par des panneaux routiers – vous devrez également posséder des chaînes et être en mesure de les placer, naturellement. Rien de difficile, mais s’exercer un peu sur votre allée, sans neige, avant le départ n’est pas un luxe.    
  • Ne faites pas une confiance aveugle à votre GPS. Dans les montagnes, il arrive que le signal soit perdu. Votre appareil peut également rendre l’âme à un moment inattendu. Prévoyez donc toujours une bonne vieille carte routière dans la voiture, ce qui vous évitera de vous perdre.    
  • Vous passez la nuit quelque part à mi-route ? N’oubliez pas d’emporter votre grattoir, votre protection de pare-brise, un dégivreur pour serrure et du produit de dégivrage pour vitres. Garez votre voiture à un endroit plat et enclenchez une vitesse plutôt que d’utiliser le frein à main, qui risquerait de geler.   
      

* Avec le badge Bip&Go, vous passez les péages sur une bande séparée sans devoir vous arrêter dans toute la France. Vous recevez la facture du péage électronique à la fin du mois.    

Bloqué dans la neige ?

Embouteillages ou autre raison : vous devez toujours être préparé à affronter une situation d’urgence. Avant le départ, mettez dans votre véhicule tout le nécessaire pour rester au chaud et supporter plus facilement l’attente de la dépanneuse.

  • Une polaire épaisse et une petite couverture vous permettront de résister au froid. 
  • Un thermos de café, de chocolat chaud ou de soupe permettra de vous réchauffer de l’intérieur.    
  • Un ensemble de chauffe-mains et chauffe-pieds vous sauvera vraiment la vie si vous avez les doigts et les orteils transis de froid.