Aide au choix : Quelle planche de snowboard est faite pour moi ?

Les planches de snowboard sont proposées dans différentes dimensions et formes. Avant de passer à l'étape de l'achat, il est primordial d'identifier votre profil de snowboarder. Les trois questions suivantes devraient vous aider à trouver la planche parfaite.

Quel type de planche choisir ?

On peut grosso modo distinguer trois types de planches. À chaque type correspond un style spécifique :

  • Planche All mountain : une planche polyvalente qui convient pour tous les terrains et toutes les conditions d'enneigement. Un excellent choix pour les débutants qui doivent encore trouver leur style.
  • Planche Freeride : pour les aventures hors-piste et une bonne maniabilité sur la poudreuse.
  • Planche Freestyle : pour les joies de la glisse dans le snowpark, sur les rails... sans oublier les jumps ! Également adaptée pour le hors-piste.

Quelle taille pour ma planche de snowboard ?

La taille idéale de votre planche sera non seulement déterminée par votre propre taille, votre poids et votre pointure, mais aussi par votre profil de snowboarder. La longueur et la largeur de votre planche seront en effet déterminantes pour sa maniabilité et sa stabilité.

  • Longueur et poids : en plaçant votre  planche debout à côté de vous, elle doit arriver quelque part entre vos épaules et votre nez. Les gens de grande taille auront donc besoin d'une planche plus longue. Les utilisateurs plus lourds opteront de préférence pour une planche un peu plus longue, les légers pour une planche plus courte.
  • Pointure : si vous avez de grands pieds, il vous faudra une planche large pour que vos orteils ne dépassent pas du bord et ne constituent pas un obstacle dans les virages. En principe, une planche plus large est un peu moins maniable, mais elle sera plus simple à utiliser dans la poudreuse.
  • Question de style : les freestylers préfèrent une planche plus courte (dont la longueur se situe entre les épaules et le menton). C'est la garantie d'une maniabilité accrue, tant sur la neige que dans les airs. Pour le freeriding, c'est la règle contraire qui s'applique : il faudra préférer une planche plus longue (longueur entre votre menton et votre nez), plus stable à vitesse élevée. Si vous pratiquez le snowboard sur piste, vous pouvez librement définir votre priorité. Si vous recherchez plus de stabilité, vous opterez pour une planche plus longue. Si c'est la maniabilité qui vous importe pour enchaîner les virages en toute décontraction, une planche plus courte fera votre bonheur.

Quelle différence fait la forme d'une planche de snowboard ?

Les planches de snowboard ont une forme spécifique qui facilite certains mouvements sur la piste et à côté. Deux mots clés à retenir à cet égard : le profil et le « shape ».

  • Le profil, c'est ce que l'on observe en regardant une planche de côté.
  1. Cambre : la planche a une forme convexe et seules ses extrémités touchent le sol. Le 'nose' (nez) et le 'tail' (queue) pointent vers le bas tandis qu'en son centre, la planche s'écarte un peu du sol. Comme sa forme est toujours sous tension, la planche cambre est idéale pour atteindre des vitesses élevées et se déplacer sur la poudreuse. C'est donc un excellent profil pour les freeriders.
  2. V-rocker ou cambre inversé : vous l'aurez compris, il s'agit du contraire du cambre. Ici, la planche possède une forme en U. Sa partie médiane repose sur la neige tandis que le nose et le tail pointent légèrement vers le haut. Les débutants apprécient ce modèle car il est très maniable sur les pistes.
  • Le shape, c'est ce que l'on observe en regardant une planche d'en haut.
  1. Planches directionnelles : Sur ce type de planche, le nose est plus large que le tail. Cette planche ne peut donc être utilisée que dans un sens spécifique. Cette caractéristique lui confère une bonne accroche dans les virages et à des vitesses élevées ; ce qui est intéressant tant pour les allrounders sur la piste que pour les freeriders hors-piste.
  2. Twin-tips : Il s'agit de planches symétriques, sans distinction claire entre nose et tail. Elles n'ont donc ni « avant », ni arrière ». C'est extrêmement pratique pour les freestylers désireux de s'éclater dans un snowpark, car après un jump, ils ont plus de possibilités pour signer un bel atterrissage.

Vous voulez faire décanter toutes ces informations ? Regardez donc cette vidéo dans laquelle notre expert vous décrit une fois encore dans les moindres détails les éléments à prendre en compte dans le choix de votre planche. Ou nos autres sujets sur le thème des sports d'hiver.

Prêt(e) à faire un choix ? Allez donc faire un tour dans notre snowboardshop et découvrez la planche qui conviendra parfaitement à votre constitution physique et à votre style.