basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Observer les animaux : mode d'emploi


Observer les animaux : mode d'emploi

Rien de tel que de tomber nez à nez avec la faune locale lors d'une promenade : un événement extraordinaire que vous n'oublierez pas de si tôt. Dans leur habitat naturel, les animaux sauvages sont rois, veillez donc à ne pas perturber leur routine. Voici quelques conseils pour une observation réussie des animaux en Belgique !

Amoureux de la nature, voici les choses à faire et à éviter

Commençons par le début. Vous vous rendez en pleine nature pour entrevoir un cygne sauvage, un faon ou une famille d'écureuils ? Alors, comportez-vous comme un véritable amoureux de la nature et respectez l'environnement et ses habitants.

Petit vade-mecum…

  • Restez autant que possible sur les sentiers. Vous éviterez ainsi d'écraser le trou d'une musaraigne ou le déjeuner verdoyant d'un chevreuil.
  • Ne laissez aucune trace. Les déchets n'ont pas leur place dans la nature ! De même, évitez de cueillir les plantes, les champignons, les fleurs et leurs fruits.
  • N'entrez pas dans des zones interdites, telles que les dunes. Elles récupèrent lentement des intrusions et constituent un site de nidification privilégié pour les oiseaux. Si vous délogez les animaux, il est très probable qu'ils abandonnent leur nid.
  • Ne nourrissez jamais les animaux sauvages. Ils risqueraient en effet de devenir dépendants de l'homme pour leur survie et de ne plus chercher leur nourriture seuls.

Voici comment augmenter vos chances

  • Soyez patient. Même si vous devez parfois scruter le paysage pendant des heures avant d'apercevoir un animal, sachez que votre attente sera récompensée.
  • Restez attentif. Vous ne seriez pas le premier à détourner le regard vers le ciel alors qu'un renard traverse le sentier juste devant vous.
  • Levez-vous à l'aube (ou couchez-vous tard). De nombreux animaux, comme les chevreuils, sont actifs juste après le lever du soleil; assurez-vous donc de vous installer à votre poste d'observation lorsqu’il fait encore noir. D'autres animaux, comme les blaireaux, ne sortent qu'à la tombée de la nuit. Adaptez donc votre rythme en fonction de l'animal que vous souhaitez observer.
  • Privilégiez une tenue discrète. En optant pour des teintes naturelles et foncées, vous vous fondez dans le décor et effrayez moins les animaux. En d'autres termes, laissez vos équipements fluo à la maison !
  • Marchez contre le vent. Ainsi, les animaux ne pourront pas sentir votre présence à distance. Veillez aussi à conserver votre petit-déjeuner ou déjeuner dans une boîte hermétique.
  • Réduisez votre niveau de bruit. Les animaux n'apprécient pas beaucoup le bruit, parlez donc aussi bas que possible et veillez à ne pas faire de sons violents et soudains qui viendraient brusquement rompre le silence.
  • Suivez les traces au sol. Suivez bien votre sentier des yeux et soyez attentif aux empreintes de pattes, aux déjections ou à la terre remuée. Il n'y a rien de plus simple pour découvrir les itinéraires fréquents.
  • Emmenez un guide. En version papier ou en chair et en os. Vous profiterez ainsi pleinement de la faune locale et apprendrez une multitude de nouvelles choses !

Pensez à votre sécurité !

Lorsque vous apercevez un animal, la tentation de vouloir vous approcher le plus près possible est grande. Il est quand même préférable d'observer une distance de 25 mètres minimum. La plupart des animaux n'aiment pas les intrus et peuvent considérer votre présence comme une violation de leur territoire. Les animaux mâles et femelles peuvent réagir agressivement en cas de confrontation soudaine avec des hommes : pensez par exemple aux cerfs en période de rut ou à de jeunes mamans sangliers. Veillez toujours à ne pas vous trouver entre une mère et son petit et ne vous cachez pas derrière - ou à l'intérieur - d'un arbre.

L'équipement indispensable d'un bon observateur

Vous êtes prêt à laisser les parcs zoologiques de côté pour vivre la grande aventure en pleine nature ? Voici les équipements indispensables pour une journée d'observation de la faune, sans risque pour les animaux :

  • des jumelles solides et tout-terrain
  • un appareil photo avec un téléobjectif photosensible et statique
  • des chaussures robustes, imperméables et tout-terrain
  • des vêtements chauds pour le petit matin et la nuit
  • une lampe de poche avec des lampes LED rouges (pour moins déranger les animaux)

Envie de découvrir quelles jumelles vous conviennent le mieux ? Posez-vous d’abord ces trois questions.

À la recherche d'un beau site de promenade dans votre région ? Les sites Internet de Natagora reprennent une liste de toutes les zones naturelles en Wallonie et en Flandre, dans lesquelles la rencontre avec les animaux sauvages est au rendez-vous !