basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Trouver chaussure à son pied...

Une chaussure de cyclisme doit avant tout être confortable. Mais comment protéger ses orteils des frottements et à quoi faut-il être attentif lorsque l'on opte pour la durabilité ? Afin de vous aider à choisir la paire parfaite, nous avons interrogé pour vous l’expert en cyclisme Yves Tessens.

Tout dépend de l'usage !

Avez-vous le profil du cycliste professionnel ou vous rangez-vous plutôt du côté des cyclistes amateurs ? Et, si vous deviez vraiment choisir, que choisiriez-vous : le vélo de route ou le VTT ? L’usage que vous faites de votre vélo détermine en grande partie le type de chaussures de cyclisme dont vous avez besoin.

 

Par ailleurs, le chaussant importe également, ainsi que le niveau de confort avec lequel vous pédalez. Selon Yves Tessens, « Toutes les chaussures de cyclisme ne se ressemblent pas. Lors du choix de la taille de la chaussure, n’oubliez jamais que les marques italiennes taillent plus petit que leurs concurrentes allemandes ou américaines. Retenez ce conseil pratique: veillez à toujours avoir un peu plus d’espace au bout des orteils. Lorsque vous pédalez, vous poussez de toute façon votre pied vers l’avant, et cet espace supplémentaire vous permet d'éviter tout risque de frottement et d'irritation. Évitez aussi d’acheter des chaussures trop grandes. Vous auriez alors trop d’espace pour bouger vos pieds et ils risqueraient très vite de s’irriter ».

Ne pas reculer d'une semelle

Et qu'en est-il de la largeur de votre chaussure de cyclisme? Yves Tessens : « Ici, le confort est primordial. Des modèles plus chers enserrent généralement un peu plus le pied et sont équipés d’une semelle plus rigide, pour une meilleure transmission de puissance. Les cyclistes débutants seront toutefois mieux lotis avec une paire moins chère, plus large et donc plus confortable »

 

Pour avoir une idée du prix : vous trouverez déjà des chaussures de cyclisme de haute qualité à partir de 110 euros. De nos jours, on obtient une chaussure beaucoup plus élaborée pour ce prix. Avant, les coutures étaient piquées, tandis que maintenant on les fait souvent disparaître, ce qui a pour effet d’alléger énormément la chaussure et de réduire le risque d'irritation et de crampes.

Dernière étape en vue

Une fois que vous savez quel type de cycliste vous êtes, que vous connaissez votre taille et que vous avez déterminé le budget dont vous disposez, il ne vous reste plus qu'à choisir le système de fermeture adéquat pour fixer vos pieds et les maintenir au bon endroit. Vous pouvez opter soit pour des bandes Velcro (éventuellement assorties d'une boucle supplémentaire au niveau du cou-de-pied), soit pour une fermeture pivotante. Vous pouvez également choisir de bons vieux lacets traditionnels, surtout si vous combinez la marche et le vélo avec une seule paire de chaussures.