basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Accueillez la pluie à bras ouverts


Accueillez la pluie à bras ouverts

En Belgique, les toiles solaires sont loin d’être aussi utiles qu’un pluviomètre. Si, par un dimanche maussade, vous ne savez que faire, fabriquez donc votre instrument de mesure, enfilez votre imper et faites le test.

Matériel

  • Bouteille en plastique, sans bouchon
  • Cailloux
  • Feutre indélébile
  • Ciseaux
  • Règle graduée

Jouez les météorologues en cinq étapes

  • Étape n° 1 : coupez la bouteille en plastique en deux et déposez une couche de cailloux dans le fond. Ainsi, la bouteille restera bien stable une fois installée dehors.
  • Étape n° 2 : déposez la partie supérieure de la bouteille à l’envers dans la partie inférieure. Vous obtenez ainsi un entonnoir.
  • Étape n° 3 : remplissez la bouteille avec de l’eau jusqu’à ce que les cailloux soient complètement immergés etindiquez le niveau de l’eau en traçant un trait au feutre indélébile.
  • Étape n° 4 : le pluviomètre est prêt à l’emploi ! Installez-le dehors dans un endroit bien découvert et faites la danse de la pluie !
  • Étape n° 5 : observez votre pluviomètre pendant plusieurs jours d’affilée, à la même heure. Le niveau de l’eau a augmenté ? Dans ce cas, tracez un nouveau trait sur la bouteille et mesurez, au millimètre près, la distance entre les deux traits à l’aide d’une règle graduée.

Saviez-vous que…

… la pluie ne tombe pas dans les mêmes proportions partout dans le monde ? C’est dans l’état indien du Meghalaya (qui signifie « demeure des nuages ») que l’on rencontre les plus fortes précipitations par an. À l’inverse, le désert d’Atacama, en Amérique du Sud, n’a plus connu de pluie depuis quelque 400 ans.