« La cadence est élevée, mais c’est justement ce qui nous stimule »

Kenny (31 ans) - magasinier

« L'entrepôt est le cœur de notre entreprise. Des milliers d'articles y sont traités chaque jour. Les marchandises que nous livrent les fournisseurs rejoignent le stock. Et les articles en stock devront ultérieurement être enlevés et transférés vers les magasins. En outre, il y a de nombreuses marchandises qui nous sont retournées par les magasins ou les clients, et que nous devons traiter de la manière la plus rapide et efficace possible. »

Préparation au transport

« J’ai d'abord travaillé ici comme préparateur de commandes et manutentionnaire ; maintenant, je suis responsable de la préparation des transports vers les magasins. Les marchandises retirées du stock par les préparateurs de commandes sont placées sur un convoyeur ; moi, je m'assure de leur expédition vers les bons magasins. Nous effectuons deux tournées par jour : une pour les camions qui partent la journée et une pour ceux qui partent le soir. »

Une cadence rapide

« Au convoyeur, le rythme est plus rapide que dans le reste de l'entrepôt. Certains jours, c'est assez calme ; d’autres fois, c’est l’effervescence. Quoi qu'il arrive, tout doit partir à temps. Par exemple, un camion doit décharger dans un magasin avant 11h et repartir aussitôt après. Si nous ne respectons pas nos délais, le chauffeur ne desservira pas les magasins à temps, et ce sera le chaos. J'aime cette pression temporelle, elle rend le travail exigeant. »

Polyvalence

« À l'entrepôt, il faut savoir tout faire. Une fois complètement intégré, après environ un an, on doit être polyvalent. Si exceptionnellement un département est surchargé ou manque de personnel, on nous appelle en renfort. Après les soldes, par exemple, nous avons beaucoup de retours à traiter ; du personnel supplémentaire est donc envoyé dans ce département. Le travail n’en est que plus varié. »

Tous les âges

« Nous travaillons avec des personnes de tout âge, de la vingtaine à la soixantaine. Ces différences d'âge ne posent jamais de problèmes, nous pouvons parler de tout. Nous sommes toujours prêts à nous entraider. Cela fait neuf ans que je travaille ici, et je peux dire que je m’y plais beaucoup. Je sais ce que je peux attendre de mes collègues et inversement. Nous savons que nous pouvons compter les uns sur les autres, et ça, c’est vraiment bien. » 

Postes vacantes