basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Quel type de GPS vous fait accourir ?

De la promenade au vélo, de la course à pied à la natation : pour chaque activité en plein air, il y a un appareil GPS spécifique. Mais si vous êtes adeptes de plusieurs activités de plein air, vous ne saurez bientôt plus où les mettre… Alors, où se situent précisément leurs différences respectives ?


Sur la piste des différents types

Le segment outdoor comprend grosso modo trois types d’appareils GPS :

  • GPS de randonnée : c’est un appareil à prendre en main qui a été développé à l’origine à des fins militaires, mais qui vient également bien à point lors de randonnées récréatives. Vous pouvez y charger au préalable des itinéraires de promenade ou l’utiliser comme aide en suivant un parcours balisé. Un petit appareil très polyvalent, qui peut se monter également sur le vélo, moyennant le bon support.
  • GPS vélo : il existe un modèle d’entrée de gamme très simple avec des cartes préchargées. Préparation inutile : pour un parcours de 30 km, il vous propose d’emblée trois solutions toutes prêtes. Et puis, vous avez également des GPS de vélo à usage sportif : si vous montez en selle chaque dimanche matin, vous pouvez sans problème concevoir votre propre trajet. Mais les leaders d’équipe ou les entraîneurs l’utilisent également pour suivre leurs coureurs où qu’ils s’entraînent dans le monde.
  • GPS sport : ce GPS, qui ressemble à une montre sportive, comprend un gps-tracker et peut être relié à un cardiofréquencemètre externe fixé autour de la poitrine. Certains modèles ont même un cardiofréquencemètre incorporé. Pendant l’entraînement, vous voyez votre vitesse et la distance parcourue. Vous pouvez ensuite examiner en détail votre performance sur ordinateur.

Adapté à vos besoins

Auparavant, un randonneur ne pouvait rien faire avec une carte GPS spécifique pour cycliste, et vice versa. À présent, tout a bien changé. Grâce aux technologies telles que Garmin® ActiveRouting, la carte peut s’adapter au moyen de transport que vous utilisez, qu’il s’agisse d’un deux-roues ou de vos deux jambes. Si vous possédez déjà un GPS de randonnée, vous ne devez donc pas acquérir de GPS vélo séparé pour vos sorties cyclistes occasionnelles.


D’un GPS à l’autre

Vous êtes doué à la fois pour le vélo et la rando ? Dans ce cas, un appareil GPS distinct pour chaque activité est tout de même à conseiller. Pas de souci : les cartes topographiques sont enregistrées actuellement sur une petite carte mémoire, que vous pouvez utiliser facilement d’un GPS à l’autre. Vous ne devez donc pas acheter de cartes en double.