Voyager pour une bonne cause redonner vie aux récifs de corail à Bornéo

Lors de son voyage sur la magnifique île de Bornéo, la journaliste Sarah Tulkens a joint l'utile à l'agréable. Sur la minuscule île inhabitée de Pom Pom Island, à seulement une heure de bateau de la côte nord-ouest de Bornéo, elle s'est engagée comme volontaire auprès de TRACC, une organisation qui veille à la restauration du récif de corail.

Les ravages de la pêche à l'explosif

À la simple  évocation d’une île tropicale, vous imaginez instinctivement une mer bleu turquoise, des plages de sable blanc, des palmiers et une profusion d'espèces végétales et animales. « C'est exactement cette vision paradisiaque que l'on a quand on pénètre en bateau dans le périmètre protégé du Tun Sakaran Marine Park... Du moins, en surface… » nuance Sarah.

 

« Dans cette région, on a pratiqué le fish bombing à grande échelle ces 45 dernières années. Il s'agit d'une technique de pêche efficace, mais destructrice, qui consiste à utiliser des explosifs sous l'eau. Cette méthode a des conséquences catastrophiques sur la vie sous-marine, du poisson au corail. » 

Sortir ses mains des poches (de la combinaison)

Le biologiste marin Steve Oakley ne pouvait plus supporter ce triste spectacle. En 2011, il a mis sur pied une organisation sans but lucratif afin de redonner vie au récif corallien autour de Pom Pom Island : TRACC, Tropical Research And Conservation Centre.

© Markus Mende

IDENTIKIT TRACC

  • Qui ? Une équipe d'une douzaine de travailleurs fixes (tâches logistiques, scientifiques et éducatives) à laquelle viennent s'ajouter chaque année des dizaines de volontaires, d'étudiants et de stagiaires.
  • Où ? Le camp de base des collaborateurs du projet, assez sommaire, se compose de tentes, de huttes et de sanitaires en plein air.
  • Quoi ? Six jours par semaine, ils construisent les structures que les plongeurs de l'équipe installent sous l'eau. Ces constructions permettent au corail de se développer et offrent une protection à la faune sous-marine.
  • Comment ? Des échantillons de corail dur et mou sont récoltés dans les environs avant d'être fixés sur les constructions sous-marines, afin qu'un nouveau récif puisse se former et stabiliser ainsi les bancs de sable.

« En collaborant à ce projet, on ressent un sentiment incroyable, d’autant les résultats sont déjà visibles après cinq ans », explique Sarah. « Lors d'un inventaire des poissons, j'ai pu observer de nombreuses espèces de grands poissons : des bancs de barracudas, des poissons Napoléon, des mérous et des raies, mais aussi des espèces plus petites comme les nudibranches et les concombres de mer. Dans ces moments précieux, on sent qu’on est sur la bonne voie. »

Les tortues en déclin

Sarah a aussi pu travailler avec les tortues marines. « La plage de Pom Pom Island est appréciée par les tortues qui viennent y pondre leurs œufs. Hélas, les contrebandiers le savent aussi », explique Sarah. « Le TRACC récolte les œufs et les garde en lieu sûr jusqu'à éclosion, après quoi les petites tortues sont relâchées dans l'océan. Un travail qui procure beaucoup de satisfaction.

 

L'association achète également les requins vivants qui sont mis en vente sur les marchés pour les sauver des cuisines des restaurants locaux. Ce n'est pas pour rien si le slogan du TRACC est « One shark, one turtle and one coral at a time » !

Volontariat auprès du TRACC

Comme Sarah, vous voulez vous rendre utile lors de vos vacances à Bornéo ? Au TRACC, les plongeurs de tous niveaux sont les bienvenus (vous pouvez même suivre une formation sur place), mais vous ne devez pas être plongeur pour apporter votre pierre à l'édifice.  Les amateurs de snorkeling et les familles avec enfants sont également les bienvenus !

 

>> Plus d'infos sur www.tracc.org et tracc-borneo-volunteers.blogspot.be

>> Vous voulez directement vous porter candidat pour un stage ? Envoyez un e-mail à info@tracc-borneo.org

>> Vous avez déjà fait du volontariat à l'étranger pendant vos vacances ? Partagez vos photos avec nous sur Instagram ou Facebook et donnez-nous envie d'en faire de même !

 

>> Vous avez envie de vous retrousser les manches pour l'environnement, mais vous ne savez pas par où commencer ? Ces conseils vous y aideront.