Un tour du monde sans quitter la Belgique

Vous est-il déjà arrivé de débarquer dans un nouveau coin et de vous demander si vous étiez vraiment en Belgique ? Il ne faut pas nécessairement voyager très loin pour se sentir dépaysé. Ces cinq destinations aux allures exotiques se trouvent bel et bien sur notre sol.

Les Hautes Fagnes : notre petit coin de Suède

Des forêts peuplées de conifères, des bruyères à perte de vue et un climat arctique (l’hiver dure huit mois) : impossible de trouver plus scandinave. Les vrais amoureux de la Suède ne résisteront pas aux sentiers de bois typiques des Hautes Fagnes. On y voit même gambader des Tétras lyre suédois !

 

Ce haut plateau des Cantons de l’Est, site protégé depuis 1957, est incontestablement l’un des derniers morceaux de nature sauvage de notre petit pays. Les promeneurs peuvent s’en donner à cœur joie parmi pas moins de 5 000 hectares de tourbières, avec en points d’orgue le Signal de Botrange (694 m) et le domaine de ski de fond de la Baraque Michel (674 m). En bref : un paradis pour les amoureux de la nature.

© Johan Neven, creative commons 2.0  

Les Serres Royales : Bali à un jet de pierre

Où se perdre parmi les tiges de bambou, jouer à cache-cache dans les fougères et profiter d’un peu d’ombre sous les palmiers ? Dans la jungle de Bali, dites-vous ? Vous n'avez pas tort. Mais c'est aussi possible dans l’arrière-jardin de notre roi. À la fin du 19e siècle, l’architecte Alphonse Balat crée, à la demande de Léopold II, un impressionnant ensemble de verre et d’acier : les Serres Royales de Laeken.

 

À l’origine énième projet prestigieux de notre souverain le plus contesté, elles abritent de nos jours une précieuse collection de plantes, de fleurs et d’arbres indigènes et exotiques. Vous y tenteriez bien une petite expédition ? Planifiez bien votre visite, car les serres ne sont ouvertes au public que trois semaines par an.

© Anna & Michal, creative commons 2.0  

La Bruyère de Kalmthout : une touche africaine

Un safari en Belgique ? C’est possible ! Pas besoin d’une imagination débordante pour réveiller l’esprit de la savane kényane. Ajoutez-y un couple d’oreilles d’hippopotame à la surface de l’eau, un vol d’oiseaux jacasseurs et c’est comme si vous y étiez. Et là en face, ne serait-ce pas un troupeau d’éléphants qui batifolent ?

 

Petit bonus : la Bruyère de Kalmthout, l’une des plus anciennes et vastes réserves naturelles de Flandre, est une zone de silence officielle. La lande est si sèche en été qu’on peut entendre craquer les brindilles sous ses pieds. Aucune trace d’habitat humain à l’horizon : l’idéal pour une retraite loin du monde. 

© Jannes Pockele, creative commons 2.0  

Le Rocher de Dinant : l’Autriche en bord de Meuse

Les reflets du fleuve, les maisonnettes colorées, l’église gothique et l’imposant rocher gris que surplombe la robuste citadelle… difficile d’admettre que vous êtes à Dinant et pas dans le pittoresque village autrichien de Hallstatt.

 

Depuis la citadelle, accessible en téléphérique ou via les 408 marches de l’escalier le plus monumental de Belgique, vous profiterez d’une vue spectaculaire sur cette perle de la Meuse. Et ce n’est pas tout : laissez-vous surprendre par le monde souterrain de la grotte La Merveilleuse, visitez le musée Adolphe Sax et sirotez une Leffe fraîche pour terminer la journée en beauté.

© Jiuguang Wang, creative commons 2.0  

Le Château de Horst : la vallée de la Loire brabançonne

D’accord, les châteaux légendaires du centre de la France sont un rien plus tapageurs. Mais admettez que vous avez hésité quant à la situation géographique de ce château médiéval entouré d’eau. Si le Château de Horst est connu en tant que résidence du personnage de BD le Chevalier Rouge, ses véritables occupants furent les seigneurs de Horst, qui y élurent domicile au 13e siècle.

 

Envie d’un voyage dans le temps ? Chaque été, chevaliers et damoiselles font revivre le Moyen Âge à l’occasion des fêtes du château. L’hiver, s’il gèle assez fort, l’étang du château accueille les patineurs. Promenade conseillée : la zone naturelle de la Wingevallei, au cœur du Hageland. 

© Anton Raath, creative commons 2.0  

Le Sahara de Lommel : le désert, mais en mieux

Vous aimeriez plonger au cœur du désert sans quitter le pays ? Allez donc passer une journée à Lommel. À la frontière entre Anvers et le Limbourg, se trouve un coin de nature dont les paysages vous immergeront instantanément dans les décors ensablés du continent africain. Le Sahara de Lommel ressemble également à un désert miniature, bien qu’il ait plus que du sable à vous proposer : lacs d’un bleu limpide, bruyères et odeurs de conifères et autres arbres feuillus vous attendent. Sur et autour de l’eau, vous pouvez observer de nombreuses espèces d’oiseaux. Les amis des animaux y trouveront donc leur bonheur.

 

Pour observer ce petit bout de Sahara, montez au sommet de la tour d’observation haute de 30 mètres. Vous préférez partir à sa découverte en marchant ? Différents itinéraires accessibles à tous les âges sont prévus. Les petits aventuriers prendront un plaisir fou à jouer sur le terrain de jeux extérieur ou dans le bois récréatif. Et si vous souhaitez simplement vous détendre, il est possible de louer un hamac et de se laisser bercer par le vent. Que demander de plus ?

© Toerisme Lommel, creative commons 2.0  

En quête de dépaysement total en Belgique ?

 

Direction Bornem, dans la province d’Anvers, à la découverte d’un hameau le long de l’Escaut. S’il s’agissait autrefois d’un site marécageux, la pose de digues a permis de gagner de la terre sur les marais : le « pays hors des digues » ou plus simplement Buitenland. Le village paisible est connu pour sa vannerie du 19e siècle et ses vestiges de l’exposition universelle de 1894, dont la chambre des guildes, la salle du géant et la tour Saint-Jacques, que l’on peut encore découvrir aujourd’hui.