CONTACTEZ-NOUS

Lun-dim de 10-18h

(sauf les jours fériés)


Femme
Homme
Enfant

€10 de réduction supplémentaire pour toute commande à partir de €100 avec code EXTRA10 | + Livraison et retour gratuits

Randonnées hivernales avec les chaussures de marche Salomon Outline GTX

Des températures proches de zéro, de magnifiques couleurs et un paysage métamorphosé : l’automne et l’hiver sont d’excellentes saisons pour les activités en plein air. Car même s’il fait très froid, les randonnées hivernales ne font que renforcer votre lien avec la nature, surtout avec les bonnes chaussures, comme les nouvelles Salomon Outline. Trois de nos ambassadeurs A.S.Adventure les ont testées.    

1. VALERIE DESMET

La randonnée de Valerie : le Mullerthal Trail (Luxembourg)

« Ma sœur et moi avons décidé de faire le Mullerthal Trail au Luxembourg. Le parcours total est de 112 km et est divisé en 3 boucles : Route 1 (36 km), Route 2 (38 km) et Route 3 (38 km). Comme la nuit tombe plus tôt, nous avons choisi des randonnées plus courtes : la E1, la B2 et la W6 et la Mullerthal extra route.

 

Ces randonnées sont parfaitement balisées et offrent des panoramas similaires : de belles formations rocheuses avec des gorges à travers lesquelles passent le sentier, des forêts féériques et des rivières tranquilles. Et à la fin du Mullerthal Trail 3, la magnifique cascade Schiessentümpel. La promenade E1 (11,7 km) part de la basilique d’Echternach, la plus ancienne ville du Luxembourg (un endroit très agréable pour manger ou prendre un verre). Le début de la randonnée est une longue montée. Mais vous serez récompensé au sommet par une magnifique vue sur la ville d’Echternach, à condition de choisir une journée moins brumeuse que la nôtre.

 

Un peu plus loin, le sentier traverse les bois, avec de majestueux arbres de plusieurs mètres de haut, suivis de la célèbre « Wolfsschlucht » : une gorge abrupte avec des formations rocheuses impressionnantes. Cet endroit doit son nom aux loups qui avaient l’habitude de se réfugier entre ces rochers. L’itinéraire continue à travers bois jusqu’à la grotte Huel Lee. Ensuite, vous passerez devant plusieurs formations rocheuses (Geierslee et Wëlkeschkummer). Le sentier passe aussi à proximité d’un très joli petit lac turquoise. Cette région ne cessera de vous surprendre !

 

Ce que j’ai préféré lors de cette randonnée, c’était la variété des paysages et les merveilleuses couleurs de l’automne. Et si cela vous plaît : la région de Mullerthal est traversée par des dizaines de randonnées. Il y a donc l’embarras du choix ! »

Les chaussures : Salomon Outline GTX

Les chaussures qui nous ont accompagnées au Luxembourg sont les Salomon Outline. « Une chaussure très légère », commence par dire Valerie. « On le sent tout de suite en les enfilant, on ne sent pas que ce sont des « chaussures de marche ». Les Outline sont super confortables et très pratiques à emporter pour les séjours de marche. »

 

Et pas besoin de période de rodage, habituelle pour les nouvelles chaussures de marche. « Dès la première balade, elles étaient super confortables et épousaient parfaitement mes pieds. Aucune friction ni douleur. Elles me vont comme un gant et sont restées agréables à porter tout au long de la journée et des deux journées suivantes. »

 

« Pendant la randonnée le long du Mullerthal Trail, j’ai traversé plusieurs longues étendues de boue. Grâce aux chaussures Salomon Outline, je me sentais parfaitement stable et je ne suis pas tombée une seule fois et, de plus, mes pieds sont restés au sec, même après avoir marché dans des flaques de boue ou d’eau plus profondes. Et la chaussure était très facile à nettoyer le soir ! Les Outline offrent également une adhérence suffisante dans les montées ou descentes abruptes. Je n’ai pas glissé une seule fois (ce qui est exceptionnel pour moi) ! »

 

« Dernier avantage : les chaussures me réchauffaient agréablement les pieds (à des températures parfois proches de zéro) sans toutefois les faire transpirer. Leur respirabilité est donc indiscutable ! Et pour terminer : le dernier jour, j’ai porté ces chaussures avec ma tenue quotidienne (jeans et pull), et grâce à leur aspect « branché », elles m’allaient parfaitement ! » 

2. TOM JANSSEN

La randonnée de Tom : Heidebos (Flandre orientale)

« Pour cette randonnée, j’ai choisi d’explorer la réserve naturelle de Heidebos. C’est une grande zone très diversifiée de 290 hectares entre Moerbeke et Wachtebeke en Flandre orientale. Il faut donc plus d’une journée pour tout voir. Nous avons stationné au parking 2, tout près d’une parcelle très boisée et du départ de la randonnée. »

 

Plusieurs sentiers s’offrent à vous, du plus court de 4 km au plus long de 10 km. « Nous avons choisi de faire notre propre itinéraire et celui-ci faisait près de 7,9 km », dit Tom. « Ce qui m’a le plus frappé, c’est la diversité de la forêt : de nombreuses sortes de champignons, de bruyères et de fougères dans les fourrés. Des clairières avec des champs, des bruyères, des pâturages et des allées alternent avec des zones densément boisées de conifères imposants. Avec quelques notions d’ornithologie, on peut y écouter les vocalisations de la bondrée apivore, le rapace du Heidebos. »

 

Et l’observation de la faune ne doit pas se limiter qu’aux oiseaux, précise Tom. « Avec un peu de chance, vous croiserez les fameuses vaches Galloway. Ces belles bêtes photogéniques sont sur ma liste, mais je n’en ai pas croisé pendant ma randonnée. Elles font partie du plan de gestion de la forêt et, en tant que ruminants, maintiennent l’équilibre de la zone. »

 

« Il s’agit peut-être d’un concours de circonstances, avec le soleil bas de l’automne et un ciel tout bleu sans nuages, ou cette région est peut-être une perle cachée. C’est certainement l’un des plus beaux endroits que j’ai visité l’année dernière en Belgique. C’est aussi un coin de nature où l’homme n’intervient pas beaucoup. Un endroit pour se détendre et se ressourcer. Et passer des heures à faire des photos… J’y retournerai, c’est certain ! », conclut-il.    

Les chaussures : Salomon Outline GTX

« En tant que biologiste, créateur de contenu et passionné de nature en général, je suis conscient de l’importance d’avoir des chaussures de marche de qualité », dit Tom. « Au moment de prendre mon sac photo et d’enfiler mes chaussures de marche, je sais comment va se dérouler ma journée : marcher, m’allonger, m’asseoir, me pencher, sauter, traverser les fourrés ou monter une colline, tout cela fait partie du métier. »

 

« Sur papier, les nouvelles Salomon Outline GTX ont beaucoup à offrir : des chaussures légères, imperméables, des semelles robustes avec une bonne adhérence. Autre atout important : un look discret, comme tant de chaussures de marche aujourd’hui. J’adore la natural vibe de ces chaussures. Il est toutefois à noter qu’elles sont plus étroites que les autres marques. On s’aperçoit aussi que ces chaussures s’adaptent très rapidement au pied. Après une heure de marche, les chaussures me paraissaient déjà plus confortables, plus adaptées à mes pieds (assez larges). « Sachez-le donc lorsque vous les essayez en magasin », nous conseille Tom.

 

« Pour le reste, je n’ai que des éloges pour les Salomon Outline GTX. Ce modèle a une coupe basse à la cheville, ce qui donne une sensation de légèreté et l’impression de porter des baskets. En même temps, on les sent bien robustes et aérées, ce qui évite les pieds en surchauffe, comme c’est parfois le cas avec d’autres chaussures. La chaussure est aussi imperméable. D’ailleurs, pour une seule photo, j’ai dû traverser au moins 10 fois une flaque d’eau profonde. J’ai sali mon pantalon, mais mes pieds sont restés parfaitement secs. »

 

La conclusion de Tom ? « Je vais les roder encore quelques fois, mais je peux déjà dire que j’ai été agréablement surpris par les Salomon Outline GTX. Ce sont de « simples » chaussures, mais des chaussures qui vous aident à explorer le monde et à profiter du plein air confortablement. Hiver comme été. Même dans notre petit pays. »

3. INES GOOVAERTS

La randonnée d’Ines : Belvaux, Rochefort (Namur)

« Quand on évoque la ville de Rochefort, on pense immédiatement à la bière trappiste. Mais la bière n’est pas la seule chose qui coule à flots dans cette région », nous dit Ines à propos de sa randonnée. « La Lesse se fraie un chemin à travers des villages pittoresques et des paysages naturels impressionnants. Et vous pouvez faire de même, car cette région offre des sentiers de randonnée d’une beauté surprenante, qui ont aussi beaucoup de charme en automne et en hiver. »

 

« Aujourd’hui, nous suivons l’un de mes itinéraires préférés dans la vallée de la Lesse, avec comme point culminant (littéralement) le « Rocher à pic ». Jules, mon fidèle compagnon à quatre pattes, fait aussi partie du voyage. L’église de Belvaux est le point de départ de la randonnée. Belvaux est un hameau de la commune de Rochefort, dans la province de Namur. C’est une boucle très accessible de 4,3 km, adaptée aux chiens et aux enfants, où le randonneur moyen revient au point de départ après une heure et demie environ. Du moins, si vous ne passez pas trop de temps à observer la faune. Car vous en aurez maintes fois l’occasion. »

 

« La route boisée se compose d’un terrain plat à légèrement vallonné avec des sols en gravier et en terre, des rochers et un petit tronçon asphalté. Après 500 mètres de marche, j’entre dans la forêt et je suis accueillie par une palette de nuances d’orange. Les arbres sont en pleine métamorphose. Par temps de pluie, il arrive que le sol soit glissant, ce qui donne les conditions idéales pour les chaussures « tout-terrain » avec une bonne adhérence. L’occasion ultime pour donner aux nouvelles chaussures un véritable baptême du feu. »

Les chaussures : Salomon Outline GTX

Ines aussi a pris la route avec des Salomon Outline GTX aux pieds. « Une chaussure de catégorie A avec talon bas, semelle antidérapante, légère et souple au pied et imperméable (ce qui est non sans importance dans ces conditions) ? On dirait qu’elles ont été conçues pour ma randonnée ! »

 

Et c’était bien le cas ! « Les chaussures Salomon épousent les formes de mes pieds et la doublure en tissu doux était agréable et confortable dès le premier essayage », dit-elle. « Je m’attaque à une légère pente couverte de rochers, de mousses, de branches et de flaques d’eau. Aucun de ces obstacles ne semble impressionner mes chaussures. Environ deux kilomètres plus tard, mes chaussettes sont parfaitement sèches et je me sens stable et confiante. Niveau un ? Réussi ! »

 

« On passe au niveau de difficulté supérieur ? Sur ma gauche, j’aperçois une montée. Même sur cette petite pente très escarpée, je reste debout et j’atteins le plateau sans glisser. Grâce à la semelle Contagrip, je me sens parfaitement bien dans mes pompes (au propre comme au figuré). Je tiens la gauche et après 2,5 km de marche, la forêt s’ouvre soudain comme un cadre naturel autour de la vallée de la Lesse. Je m’assieds, je mange ma pomme, je bois un peu d’eau et je contemple le paysage. Quel magnifique terrain de jeu ! Rien que pour moi. Points bonus ? Remportés ! »

 

« Je suis à mi-chemin et je recommence à marcher en me délectant de la nature boisée et des sons apaisants. Les bienheureux qui entament cette randonnée à l’aube ou au crépuscule auront la chance de croiser sur leur route des sangliers, des renards et de faons. Au croisement en T, je tourne à gauche et je redescends tranquillement, les arbres faisant lentement place aux plaines. Le terrain en pente ne semble pas être un défi pour les semelles Contagrip Salomon. Niveau 3 ? Réussi ! »

 

« Au kilomètre 4, j’atteins la route principale, je tourne à gauche et j’aperçois l’église de Belvaux 300 mètres plus loin. Mission accomplie. »

Marcher, faire du vélo ou de l’équitation : le nouveau Buff Merino est super pratique en toute situation. Découvrez la version en laine mérinos d’un véritable classique de l’outdoor !

 

Une autre manière de se détendre ? Embarquez sur un porte-conteneurs. Pas pour travailler, mais en tant que passager ! CptnZeppos vous propose des places.