basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Mains et pieds au chaud

On en voit toujours l’un ou l’autre, de ces intrépides qui se promènent encore en t-shirt en plein automne. Ou de ces fervents joggeurs qui traversent le petit bois en short et en maillot sans manches, non sans avoir veillé à enfiler un bonnet et des gants. Des originaux, pensez-vous ? Pas du tout. Ils savent que les extrémités du corps refroidissent beaucoup plus rapidement que, par exemple, le ventre ou les cuisses. Tout l’art consiste donc à se couvrir de couches de chaleur stratégiques en fonction de l’activité au programme.

Au diable le refroidissement

Il va de soi que toute partie dénudée de la peau perd de la chaleur. Mais beaucoup ignorent que certaines parties corporelles se refroidissent beaucoup plus vite que d’autres. Ce qui est un avantage : en cas de surchauffe, notre corps peut se refroidir rapidement. L’explication ? Le sang permet de réguler la chaleur. Les parties du corps où le sang circule en abondance et/ou la peau est la plus mince perdent donc beaucoup de chaleur en très peu de temps.

Choisissez votre partie du corps

En sortant affronter les frimas de l’hiver, veillez donc à couvrir votre corps au maximum avec une couche protectriceEt en particulier les grandes superficies que sont le torse et le dos. Si vous ne souhaitez pas revêtir une tenue d’hiver complète, pour l’une ou l’autre raison – par exemple, des raisons esthétiques ou pratiques comme la liberté de mouvement dans la pratique d’un sport – il vaut mieux couvrir en tout casla tête, les doigts, les orteils, les aisselles et l'aine.

 

Les aisselles et l'aine restent forcément couvertes. Et bien entendu, courir pieds nus dans la neige est à proscrire. En revanche, vos doigts et votre tête méritent une attention particulière, mais aussi une isolation supplémentaire. Courir avec des gants et un bonnet n’est donc pas du tout un luxe superflu lorsqu’il gèle. Un Buff peut également aider à garder au chaud le cou et le menton – deux autres parties du corps très sensibles au froid. Et rien ne vous empêche de temps à autre d’enlever votre bonnet une petite minute pour laisser s’échapper l’excès de chaleur.

Chauffe-mains

Vous pouvez également faciliter le travail de votre corps en ne vous contentant pas de recouvrir les fuites de chaleur, mais en en ajoutant également. Les cyclistes, randonneurs, coureurs à pied et adeptes des sports d’hiver ont tout intérêt à porter des chauffe-mains dans leurs gants ou poches de veste. Mais un chauffe-orteils dans vos chaussettes ou un chauffe-pieds dans vos chaussures peut aussi faire des miracles contre le froid. Une personne avertie en vaut deux…