Zoom sur votre veste de pluie : 3 matières respirantes

Si vous partez bientôt pour le pôle Nord ou la forêt équatoriale, remerciez le ciel de pouvoir bénéficier des petites merveilles technologiques que sont nos vestes d’aujourd’hui. Une veste de pluie de qualité est non seulement imperméable et coupe-vent, elle est également respirante et isolante. Mais qu’est-ce qui fait de votre hardshell une veste si unique ? Petit aperçu…

Gore-Tex® : soudures imperméables

Jetez donc un œil à l’offre de grandes marques telles que The North FaceHaglöfs ou Lowa. Vous y rencontrerez forcément le terme Gore-Tex®. Cette membrane unique constituée d’un textile de haute qualité rend vos vêtements aptes à un usage prolongé dans des conditions extrêmes. Ses pores, jusqu’à 20.000 fois plus petits qu’une goutte d’eau, empêchent donc tout liquide de pénétrer, et ses coutures sont soudées afin d’offrir une protection parfaitement étanche.

Micro Travel : pas de faux plis au soleil

Si vous partez pour un climat chaud, optez pour des vêtements de la marque outdoor suédoise Fjällräven. Celle-ci est à l’origine du Micro Travel (MT), une combinaison de micropolyamide ultraléger et de coton peigné. Ce textile infroissablerésistant aux U.V. et particulièrement respirant vous garde au sec en permanence. Mieux encore : les vêtements en MT sèchent trois fois plus vite que des produits similaires en coton.

Texapore : double protection

Jack Wolfskin a également lancé sa technologie adaptée à tous les types de météo : le Texapore. Ce tissu est constitué dematériaux bicouches : la couche de baseprotège contre la pluie, le vent et la neige, tandis que le revêtement extérieur détermine les autres propriétés du manteau (poids, souplesse, etc.). Le type d’activité influence donc fortement le choix du modèle.

Que faut-il entendre par « imperméable » ?

L'imperméabilité d'une veste est indiquée par une « colonne d'eau » : plus cette colonne d'eau est importante, plus le produit est imperméable. À partir de 1 500 mm, on peut considérer une matière comme « imperméable ». Mais dans des conditions difficiles, cette valeur ne suffira pas pour vous garder entièrement au sec.

 

Quelques exemples…

  • Si vous vous asseyez sur de l'herbe mouillée avec votre pantalon imperméable, la pression exercée sur le textile augmentera et il vous faudra déjà un pantalon avec une colonne d'eau de 2 000 mm au lieu de 1 500 mm.
  • Si vous partez en randonnée avec un sac à dos, celui-ci augmentera la pression et le frottement sur votre veste et il vous faudra donc une colonne d'eau plus élevée. Les randonneurs opteront plutôt pour une veste avec une colonne d'eau d'au moins 5 000 mm.
  • Vous cherchez un pantalon ou une veste qui vous garde parfaitement au sec en toutes circonstances, même en cas de pression extrême ou d'immersion en eau peu profonde ? Choisissez plutôt une colonne d'eau d'au moins 15 000 mm pour ne prendre aucun risque.