Au printemps, redonnez vie à votre jardin

Les fleurs embrasent les vergers, les insectes bourdonnent près de vos oreilles et d’autres animaux viennent vous saluer à la sortie de leur hibernation. Avec ces conseils de Natagora, donnez un véritable coup de pouce printanier à la vie de votre jardin !

Une flore luxuriante

Invitez papillons, abeilles et autres insectes dans votre jardin en utilisant un nectar pour attirer toutes ces jolies et utiles petites bêtes. Dressez le buffet !

  • Semez une prairie de fleurs. Les fleurs annuelles, comme les coquelicots, la camomille ou les bleuets, poussent vite et fleurissent dans l’année. Inconvénient : elles meurent en hiver et doivent à nouveau être semées l’année suivante. Les fleurs vivaces reviennent chaque année, mais il faut les faucher plus souvent.
  • Ajoutez des bacs et des pots à fleurs. Une richesse d’espèces et de couleurs sur une petite surface : idéal pour ceux qui n’ont qu’une petite cour, une terrasse ou un balcon. Préférez les espèces indigènes, elles se sentent bien chez nous et nos papillons et abeilles en raffolent. 
  • Laissez pousser l’herbe. Pour la nature, un gazon impeccable a une valeur à peu près équivalente au béton. Laissez donc votre pelouse s’ensauvager un peu ou passez un peu moins souvent la tondeuse. Les marguerites, les pissenlits et les trèfles qui montrent le bout de leur nez sont un paradis pour toutes sortes d’insectes, qui trouvent une cachette idéale parmi les hautes herbes.

CONSEIL : créez un hôtel à abeilles et suspendez-le au printemps dans un endroit sec et ensoleillé de votre jardin. Vous constaterez vite l’arrivée de candidats locataires. Les abeilles solitaires pondent leurs œufs dans l’un des trous et le referment pour permettre aux larves d’hiberner paisiblement. Il ne reste plus qu’à attendre les températures clémentes pour voir sortir les petites abeilles !

Créez des minibiotopes

Les jardins diversifiés avec toutes sortes de petits coins et recoins suscitent l’intérêt de nombreux petits visiteurs. Inutile d’avoir fait des études de jardinier-paysagiste pour réaliser ces adaptations, même si c’est toujours mieux d’avoir la main verte.

  • Formez un amas de compost. Vous générez ainsi le meilleur engrais pour les plantes, buissons et légumes de votre jardin. En plus, les hérissons et les oiseaux se régaleront avec ce que vos déchets biodégradables produisent comme vie : mites, vers, mille-pattes, cloportes, drosophiles… Un vrai festin !
  • Commencez un potager. Les petites bêtes qui en veulent à votre laitue appétissante et votre petit potager ne sont pas les bienvenues. Mais il existe aussi de nombreuses espèces utiles qui chassent les perturbateurs, évitent la destruction de vos cultures et rétablissent l’équilibre de votre potager.
  • Creusez un étang écologique. Libellules, grenouilles, demoiselles, salamandres… Pendant que vous vous prélassez au bord de l’étang, dans l’eau et aux alentours, la vie grouille. Pour d’autres espèces, c’est un point d’abreuvement privilégié. Veillez à ce que les rives soient accessibles et construisez de petites marches pour les noyés en détresse.

N’oubliez pas les oiseaux

On a tendance à associer les mangeoires et abreuvoirs pour les oiseaux à l’hiver, mais saviez-vous que nos amis à plumes ont aussi besoin d’un petit coup de pouce au printemps ?

  • Installez des nichoirs. Les oiseaux de jardin ressentent souvent le besoin de nidifier dès le début du printemps et cherchent donc un endroit de couvaison. Nettoyez bien l’intérieur de la boîte et laissez traîner quelques branchettes, brindilles et branchages dans votre jardin pour leur donner une longueur d’avance.
  • Éparpillez de la nourriture pour oiseaux. Bientôt, les premiers oisillons sortiront de leur coquille. Les jeunes parents seront très occupés à nourrir leur progéniture et cela leur demande de l’énergie. Beaucoup d’énergie ! Une nourriture à haute concentration énergétique, enrichie de chaux et de protéines, leur fera donc le plus grand bien. Pensez aux vers de farine et aux coquilles d’œufs écrasées. 
  • Installez des abreuvoirs. S’il n’a pas plu depuis longtemps, les petits oiseaux — qui ne peuvent pas voler sur de longues distances — ont souvent du mal à trouver de l’eau potable. La coupelle d’eau fraîche a un double avantage : ils peuvent à la fois y étancher leur soif et prendre un bain rafraîchissant par une chaude journée de printemps.

Observer la faune sauvage dans votre jardin ? 

N’oubliez pas que la plupart des animaux sont assez farouches. Ils ne se laissent pas approcher de près. Installez-vous tranquillement sur votre terrasse et observez discrètement vos visiteurs avec de bonnes jumelles. Spectacle garanti !

 

Découvrez notre gamme de jumelles.

Au printemps, vous n’êtes évidemment pas obligé de rester dans votre jardin pour faire un safari sauvage.

Aventurez-vous dans la nature et suivez ces conseils pour mieux observer la faune locale !

 

Saviez-vous qu’il y a aussi des ruches dans le jardin d’A.S.Adventure ?

Rencontrez leurs occupants noirs et jaunes, et merci à BeeOdiversity.