Nouvelle tendance : le bikepacking

Vous avez du mal à choisir entre la randonnée pédestre avec sac à dos et les vacances à vélo ? Pourquoi ne pas vous essayer au bikepacking, cette discipline qui combine les deux ?

Qu’est-ce que le bikepacking ?

Le bikepacking est une tendance qui nous vient des États-Unis. Elle conjugue la randonnée à pied sac sur le dos avec les vacances à vélo pour en faire une manière idéale de partir à la l’aventure, en totale liberté, à la découverte du monde. 

Vous voyagerez à petit budget et de manière durable en n’emportant qu’un bagage minimaliste. Vous aurez juste besoin d’un vélo adapté – de préférence un vélo de randonnée ou un VTT – et de sacoches de vélo spéciales qui vous permettront d’emporter le minimum nécessaire (à savoir votre matériel de camping). Vous partez ensuite à l’aventure pour plusieurs jours et découvrez des lieux uniques en empruntant des sentiers, des chemins non bitumés ou encore des pistes de sable. Plus les chemins empruntés sont déserts, mieux c’est. 

Un nouveau monde de possibilités s'offre alors à vous : vous pouvez parcourir de plus longues distances qu’à pied et profitez bien mieux du paysage qu’en voiture. Le soir, vous plantez votre tente là où vous vous arrêtez. En bref, vivez l’aventure à l’état pur !

Votre vélo, un fidèle compagnon

Vous aurez bien sûr compris que vous n’irez pas très loin avec un vélo de ville ni un vélo de course. Choisissez votre vélo en fonction du type de terrain que vous serez amené à emprunter. Veillez à ce qu’il réponde en tout cas aux critères suivants :

  • posséder des pneus robustes, avec lesquels vous pourrez circuler sur toutes sortes de surfaces ;
  • être doté de sacoches de vélo correctement attachées pour une parfaite sécurité ;
  • offrir un bon compromis entre vitesse et confort ; vous allez en effet parcourir de nombreux kilomètres.

Les bikepackers optent en général pour l’un de ces types de vélo :

  • le VTT : la meilleure option si vous comptez vous déplacer dans un environnement vallonné et sur des chemins cahoteux.
  • le gravel bike : plus rapide qu’un VTT, mais plus robuste qu’un vélo de course.
  • le vélo de randonnée : le vélo le plus confortable pour s’adonner aux joies du bikepacking. Il est recommandé pour les voyages plus longs et/ou lorsque vous souhaitez emporter davantage de bagages. 

Que devez-vous emporter dans votre bikepack?

Si vous optez pour le bikepack, ne vous chargez pas trop. Tout comme le randonneur qui n’emporte que le minimum, le « bikepacker » voyage léger. Certains éléments d’équipement sont toutefois incontournables.

  • Sacoches de vélo : indispensables pour transporter toutes vos affaires ! La combinaison de sacoches idéale se compose de sacoches de guidon, de cadre et de selle robustes et étanches. Vous pourrez ainsi répartir le poids de votre équipement sur l’ensemble du vélo et influencer ainsi aussi peu que possible le comportement de votre deux-roues sous l’effet de la charge. Vous cherchez des sacoches de vélo ultra solides ? Examinez l’offre de Vaude et équipez votre vélo de la sacoche de guidon Trailfront (19 litres), de la sacoche de cadre Cruiser (1,3 litre) et de la sacoche de selle Trailsaddle (12 litres). Vous disposerez déjà d’une belle capacité pour vos bagages et pourrez assurément y ranger votre tente ou votre sac à dos.
  • Kit de réparation. Un kit de réparation est également indispensable, ainsi qu'une pompe à vélo compacte. Le matériel de base pour régler les petits problèmes ou un outil multifonction s'avèreront toujours utiles.
  • Antivol à vélo. Vous souhaitez faire quelques emplettes ? Grâce à un antivol compact et léger comme l’Abus Bordo Granit X Plus, misez sur la sécurité tout en voyageant léger.
  • Système d'hydratation. Un système d’hydratation vous permet de boire pendant que vous roulez tout en gardant les mains libres. De plus, ces systèmes sont proposés dans différentes formes et différents formats et ne pèsent quasiment rien.
  • Tente légère. Pour le bikepacking, vous devrez avant tout opter pour une tente compacte et légère. Dans quelle mesure ? Cela dépendra de vos souhaits et de votre budget, mais sachez que les petites tentes tunnel ont la cote.
  • Sac de couchage et matelas. Pour votre sac de couchage et votre matelas, le même conseil est applicable : optez pour du matériel compact et léger. Un sac de couchage en duvet est léger et compact, mais c’est également le modèle le plus coûteux. 
  • Lampe frontale. Une lampe frontale efficace vous fournira non seulement de l’éclairage, mais vous permettra également de garder les mains libres. Elle sera particulièrement utile pour les petites réparations ou pour éclairer votre réchaud.
  • Repas de randonnée. Si vous souhaitez réellement sortir des sentiers battus, mieux vaut emporter vos provisions. Les repas de randonnée sont faciles à emporter et à préparer et ne nécessitent qu’un équipement réduit pour le service, comme une spork ! 
  • Réchaud léger. Pour réchauffer votre repas après une longue journée à pédaler, choisissez un réchaud simple. Certains exemplaires peuvent par ailleurs être rangés de manière très compacte dans votre bagage.
  • Tenue (de vélo) à séchage rapide
  • Trousse de toilette (garnie)
  • Trousse de secours

>> CONSEIL : Vous souhaitez approfondir un tant soit peu vos connaissances en matière de tentes avant de vous plonger dans notre offre ? Nos experts vous y aident volontiers sur cette page !

Besoin d’inspiration ?

La randonnée à vélo hors sentiers battus vous tente ? Voici quelques circuits qui vous inspireront !

>> CONSEIL : Suivez également les reportages photos du bikepacker belge Gunther sur www.bikepacking.be

Accro à la compétition, vous êtes à la recherche d’un nouveau défi ? Pourquoi ne pas vous lancer dans l’une de ces courses ?

>> Cela vous a donné envie ? Prenez la direction de l’une de ces cinq villes européennes idéales qui ne demandent qu’à être découvertes en vélo.

 

>> Besoin d’équipements adéquats pour vous adonner au bikepacking ? Découvrez ici tous les indispensables dans un aperçu pratique !