Jouer librement fait du bien : laissez vos enfants découvrir la vie par eux-mêmes

Les études scientifiques confirment ce que nous soupçonnons depuis longtemps : que les enfants qui ont l’opportunité de jouer librement, de s’amuser en pleine nature et de faire leurs propres expériences deviennent plus tard des adultes autonomes et heureux. Notre conseil : cessez de vouloir tout contrôler, laissez respirer vos enfants et envoyez-les régulièrement au camp. À moins que vous ne vouliez garder votre enfant le plus longtemps possible à la maison...

Surprotéger son enfant

« Ne quitte pas le jardin ! », « Reste près de maman pour faire du vélo ! », « Non, ne grimpe pas là, et ne joue pas avec ce bâton ! »... Dans notre société, les enfants ont de moins en moins la possibilité de jouer (seuls) dehors.

 

Les espaces de « jeu libre » se font de plus en plus rares et les parents craignent qu’il arrive quelque chose à leur enfant s’il sort tout seul. Il pourrait en effet se blesser, se perdre ou se disputer avec un copain, sans que papa ou maman puisse voler à son secours... Cela vous rappelle quelque chose ?

 

Malheureusement, cette surveillance parentale et cette volonté de tout contrôler peuvent avoir des effets néfastes sur le développement des enfants. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’université Twin Cities du Minnesota : les enfants élevés par des « parents hélicoptères » (des parents surprotecteurs, pleins de bonnes intentions, qui s’investissent trop dans l’éducation de leur enfant) ont tendance à développer plus tard des troubles du comportement et réussissent moins bien à l’école.

 

Oubliez donc le bracelet avec traceur GPS ! 

Oser jouer avec le feu

Et ce n’est pas tout. Les études internationales sont unanimes : jouer librement et prendre des risques est bénéfique pour le développement de l’enfant. Grimper et se balancer sur des murets, dévaler une colline à vélo, faire semblant de se battre avec des bâtons ou jouer à cache-cache dans une forêt... Toutes ces activités sont bénéfiques pour le cerveau et le corps des enfants. Elles sont donc indispensables à la croissance et au bon développement de l’enfant.

 

Grimper, se balancer, courir, s’accrocher et glisser : ces activités favorisent non seulement le développement d’habiletés motrices, mais aussi leurs aptitudes sociales et certaines facultés mentales. Résoudre des conflits, s’affirmer, évaluer les risques, prendre les bonnes décisions... En affrontant des défis et en assumant des responsabilités, l’enfant développe sa confiance en lui et sa persévérance.

 

Cela vaut bien quelques pleurs, taches de brûlure dans le pull ou tenues de vélo déchirées... 

La morale de l’histoire ?

Vous voulez faire de vos enfants des personnes compétentes, autonomes et indépendantes ? Vous voulez qu’ils aient confiance en eux lorsqu’ils entreront à l’université et postuleront pour leur premier emploi ? Pour que vos enfants puissent quitter le nid et voler de leurs propres ailes, préparez-les dès maintenant en les laissant vivre toutes sortes d’aventures passionnantes.

 

Rien de tel que des jeux en plein air, des sorties régulières (seul) et bien entendu des camps de vacances pour faire le bonheur des enfants et des parents !

Votre enfant part au camp pour la première fois ? Cela promet d'être passinnant... pour vous et pour lui/elle ! Grâce à cette check-list bien pratique, il/elle sera paré(e) pour sa grande aventure.