basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Flashpacking : routards, génération 2.0

L’ancienne génération de routards, les « backpackers », cherchait une manière de laisser la société de consommation derrière elle. Aujourd’hui, le « flashpacker » veut emmener son mode de vie avec lui. Le sac à dos d’un flashpacker renferme donc davantage que des habits et de la nourriture : il regorge de gadgets électroniques de notre vie quotidienne.

Qui sont les flashpackers ?

Les flashpackers n’entendent pas forcément rester en contact avec leur travail. Mais en tout cas avec les proches restés à la maison. Le flashpacking séduit surtout les hommes et femmes entre vingt et quarante ans. Ils gagnent en règle générale bien leur vie. Certains flashpackers sont des étudiants en quête d’aventures, à l’instar des anciens routards, mais veulent emporter tous les gadgets leur permettant d’être connectés au reste du monde.

Backpacking-gear

Le flashpacker n’a besoin que d’une partie du matériel des randonneurs traditionnels : de bonnes chaussures de marche et un sac à dos. Ce dernier doit naturellement être assez grand pour pouvoir y glisser tout l’équipement high-tech. Et étanche pour maintenir l’électronique au sec. Mais on peut laisser chez soi les grandes cartes d’État-Major, les crayons, le papier et les livres. L’électronique remplace tous ces accessoires.

Flash?

Mais pourquoi « flash » ? Le flashpacker moyen a sur lui un GSM, un appareil photo numérique, un lecteur MP3 (généralement un iPod) et un ordinateur portable. Et on peut encore compléter cette liste avec un GPS portable, un Wi-Fi location finder, et d’innombrables autres gadgets. Sans oublier des batteries, chargeurs, cartes mémoire et un bon paquet de câbles.

Recharger

Les flashpackers ont naturellement besoin de recharger leurs batteries… et surtout celles de leur matériel. Le flashpacker cherchera donc une auberge de jeunesse un peu plus luxueuse que celle du randonneur au budget très serré. Internet sans fil, kyrielle de prises de courant, connexion satellite, etc. Le flashpacker a besoin de tout cela. Ou de quelques chargeurs solides à cellulesphotovoltaïques. Les auberges de jeunesse ont suivi le mouvement partout dans le monde : elles proposent tous les équipements techniques nécessaires en comprimant les coûts au maximum. Parce que les flashpackers veulent malgré tout voyager de façon économique. Ils restent des routards dans l’âme.